Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Top 14 - Stade Français-UBB : Une victoire avant l'au revoir ?

-
Par , France Bleu Gironde

Pour le dernier match de Jacques Brunel à la tête de l'Union Bordeaux-Bègles, ce samedi au Stade Français (16h), ses joueurs et son staff espèrent bien lui offrir un joli cadeau de départ. D'autant qu'un succès à l'extérieur lui permettrait de bonifier la victoire contre le leader rochelais.

Jacques Brunel va dire au revoir à Matthieu Jalibert et à ses joueurs.
Jacques Brunel va dire au revoir à Matthieu Jalibert et à ses joueurs. © Radio France - Justine Hamon

C'est encore une fois, une semaine particulière qu'ont vécu les joueurs de l'Union Bordeaux-Bègles. Comme la précédente, et en attendant la prochaine. D'abord, ce qu'ils pressentaient tous est devenu réalité. Ils ont appris mercredi le départ de leur manager Jacques Brunel, nommé à la tête du XV de France.

Jeremy Davidson suivra-t-il le chemin de Jacques Brunel ?
Jeremy Davidson suivra-t-il le chemin de Jacques Brunel ? © Radio France - Justine Hamon

Et puis, surtout, congés de Noël obligent, ils ont eu seulement... deux jours d'entraînement. Ils n'ont retrouvé le chemin du stade André-Moga que ce jeudi, avant un départ pour la capitale ce vendredi. Pas des conditions idéales, donc, même si les joueurs du Stade Français sont dans le même cas, ces congés étant imposés à tous les clubs. 

Enfin un match à plein temps à l'extérieur ?

Et comme cadeau de départ, les Bordelais seraient bien inspirés d'offrir à Jacques Brunel deux belles mi-temps à l'extérieur, ce qui ne leur est pas arrivé depuis un moment. Le technicien gersois avait pris l'habitude de pester contre les secondes périodes de ses joueurs lors des matchs loin de leurs bases. Et les chiffres lui donnent raison : mis à part lors de la défaite à Lyon, l'UBB menait à la mi-temps lors de cinq de ses six matchs à l'extérieur en top 14 : à Castres (16-8, défaite 33-19 au final), au Racing (8-7, puis 13-29), à Toulouse (34-24, puis 37-38) et à Pau (11-6, puis 17-27). Bilan, une seule victoire, à Oyonnax (13-9, puis 19-9). Ce qui a eu le don de frustrer les joueurs, notamment le talonneur Adrien Pélissié. "C'est sur des détails et des erreurs que ça se joue, dit-il. Comme La Rochelle a fait des erreurs face à nous, ils se sont faits punir"

Adrien Pélissié sur la difficulté d'être régulier à l'extérieur.

L'UBB d'Adrien Pélissé (ballon en main) a livré un féroce combat contre La Rochelle.
L'UBB d'Adrien Pélissé (ballon en main) a livré un féroce combat contre La Rochelle. © Radio France - Justine Hamon

Une victoire à La Rochelle, dont les coéquipiers de Nans Ducuing espèrent qu'elle aura débloqué quelque chose. "Cela nous a fait prendre conscience que l'on pouvait battre n'importe qui", dit l'arrière international. Car avec deux victoires à l'extérieur, et en ayant la bonne idée de rester invaincus à domicile, les Girondins seraient tout à fait dans les clous de l'objectif du Top 6 et de la qualification pour les phases finales. Du moins, si le changement de staff ne les perturbe pas trop. Parce qu'avec l'annonce du nouveau staff, qui doit être communiquée la semaine prochaine par le président Laurent Marti, les prochains jours s'annoncent encore une fois flous au stade André-Moga. 

Pas de grande surprise dans le groupe bordelais. Baptiste Serin fait son retour, après avoir été arrêté trois semaines, suite à une commotion à Pau. Jean-Baptiste Dubié suspendu, c'est Julien Rey qui retrouve une place au centre. Enfin, devant la pénurie en troisième ligne, le staff a décider de garder à Bordeaux le jeune Cameron Woki, qui devait partir en stage au Qatar avec l'équipe de France des moins de 20 ans. 

Les compositions d'équipe 

Stade Français : Ensor - Arias, Danty, Waisea, O'Connor - Plisson (o), Daguin (m) - Macalou, Alberts, Nansen - Flanquart, Gabrillagues - Herrera, Sempéré, Fisiihoi.
Remplaçants : Bonfils, Van der Merwe, De Giovanni, Ugena, Coville, Camara, Geraghty, Alo-Emile.

Union Bordeaux-Bègles : Ducuing - Connor, Rey, Lonca, Cros - Jalibert (o), Serin (m) - Woki, Tauleigne, Jones - Cazeaux, Marais (cap) - Clerc, Pélissié, Poirot.
Remplaçants : Maynadier, Cobilas, Aliouat, Diaby, Roumat, Lesgourgues, Volavola, Ravai. 

Arbitre : P. Brousset

Choix de la station

À venir dansDanssecondess