Rugby

Top 14 - Toulouse-MHR : Souviens-toi l'hiver dernier

Par Frédéric Chapuis, France Bleu Toulouse vendredi 13 mars 2015 à 17:12

Le stade Ernest Wallon
Le stade Ernest Wallon © Radio France - Fred Chapuis

Toulouse et Montpellier, deux équipes à la lutte pour les phases finales du Top 14, s'affrontent samedi (14 h 45) à Ernest-Wallon pour l'affiche de la 20e journée. Malgré le doublon et donc l'absence des internationaux retenus par le XV de France, l'opposition ne manque pas d'enjeux. Un tournant à ne pas rater.

Faux pas interdit pour le Stade Toulousain et Montpellier qui s'affrontent samedi (14 h 45) à Ernest-Wallon pour l'affiche de la 20e journée de Top 14. Les deux candidats aux phases finales, rêvent encore du printemps prochain, mais n'ont plus le droit à l'erreur. La 6e place de Toulouse ne tient qu'à un fil, après sa défaite à Oyonnax (9-3) le week-end dernier. De son côté, Montpellier est 9e avec trois points de retard sur les toulousains mais peut être distancé en cas de revers chez les "Rouge et Noir".

Malheur au vaincu

Même s'il restera encore six journées de Top 14 après celle-ci, le dernier doublon de la saison vaut très cher. En gagnant, Toulouse peut écarter Montpellier des candidats aux phases finales mais à l'inverse une défaite relancerait totalement le MHR. Un match à quitte ou double comme le reconnaît, sur le bout des lèvres, le centre toulousain Yann David .

"Le parfum des phases finales est encore un petit peu loin mais c'est vrai que, de la 4e à la 9e place, tout le monde est dans un mouchoir de poche. Ca va se jouer jusqu'au bout et ça va être très compliqué" — Yann David

D'autant plus difficile que Montpellier, malgré sa saison galère, donne toujours du fil à retordre aux Toulousains. Trois victoires sur les quatre dernières oppositions, le club de l'Hérault est devenu la bête noire de Toulouse, capable de faire douter les joueurs "rouge et noir", confesse l'entraîneur des avants, William Servat .

"Il y a certains joueurs qui avec un peu de pression et de peur s'éteignent. D'autres, au contraire, qui se montrent sous leurs meilleurs jours. C'est ce qui nous attend ce week-end en club, où les joueurs auront la pression en raison de l'importance du match. Mais on sait qu'on a des compétiteurs et on attend une réponse de leur part."

Une victoire espérée, et une défaite redoutée par le Stade Toulousain. Il y a un an déjà, sans les internationaux, Toulouse s'était incliné (15-12) à domicile. Une première historique que les toulousains n'ont pas oublié... Montpellier non plus.

À LIRE AUSSI :Top 14 (J20) - Toulouse, la journée compte doubleStade Toulousain : Steenkamp prend sa retraite internationale 

 

Partager sur :