Rugby

Top 14 | Toulouse "n'a pas perdu son temps" en stage

Par Frédéric Chapuis, France Bleu Toulouse jeudi 16 avril 2015 à 21:48

La mêlée du Stade Toulousain (ici face à l'UBB en amical).
La mêlée du Stade Toulousain (ici face à l'UBB en amical). © Radio France - Yves Maug

Sept jours de stage sous le soleil des Pyrénées-Orientales, des séances rugby, du vélo, du canoë et une journée "commando" avec les militaires. Les joueurs du Stade Toulousain ont bien occupé leur semaine à Canet-en-Roussillon.

À l'initiative du stage à Canet-en-Roussillon, Guy Novès, le manager du Stade Toulousain, a accepté, pour France Bleu Toulouse de faire le bilan de la semaine.

Guy Novès :  Le stage s'est parfaitement déroulé. On a essayé de jumeler un petit peu de travail sur le terrain mais aussi des activités annexes. On a d'ailleurs fait du vélo, du canoë et des activités militaires, mais aussi le matin, des activités rugby. Je suis vraiment satisfait d'une part de l'enthousiasme, du comportement, de la volonté collective des uns et des autres et aussi des contenus des entraînements. Donc un stage sans aucun blessé, (il rit), et par les temps qui courent, il faut s'en satisfaire. J'ai l'impression qu'on n'a pas perdu notre temps.

France Bleu Toulouse : Quel était le but de la journée "commando" mercredi ?

C'était une journée particulière dans les mains des militaires pour faire certaines activités, qui ont visiblement été particulièrement fatigantes puisque je dois vous avouer qu'hier soir (mercredi), pas un joueur ne chantait dans le bus et tous les yeux étaient vraiment fatigués. Je crois que les joueurs avaient envie de voir le match de football (quart de finale de Ligue des Champions, PSG-Barcelone. ndlr) mais beaucoup d'entre eux, se sont endormis très tôt.

Est-ce qu'on arrive à mesurer, les effets d'un tel stage, sur la fin de saison ?

Ce n'est pas le but du stage. Le but c'était de travailler, je le répète, dans d'excellentes conditions car les terrains de Canet sont vraiment exceptionnels. L'environnement est vraiment agréable. On a eu du soleil, peu de vent. On s'est promené à vélo, la Clape (Massif entre Leucate et Narbonne. ndlr) qui était fantastique. Les gars ont pris beaucoup de plaisir dans l'effort, et dans l'effort ensemble. Donc ça, c'est déjà un premier but. Ensuite, ça sert à vivre loin de nos bases, je ne vais pas dire à resserrer les liens parce qu'ils sont déjà resserrés contrairement à ce que je lis par-ci par là. Les liens sont donc parfaitement resserrés. Il n'y a aucun problème là-dessus, mais c'est surtout pour se concentrer sur les échéances à venir, notamment le Stade Français, et la fin de saison qui, j'espère (il insiste) doit nous permettre de rentrer dans les phases finales.

Avez-vous le sentiment, que cette équipe, ce groupe peut faire quelque chose sur la fin de saison ?

Vous me connaissez bien. Je ne vais pas vous dire "j'ai l'impression". Moi, je crois en mes joueurs, je crois en mon staff. C'est une évidence. Je crois en mon club donc je suis certain, c'est que les joueurs donneront le meilleur. Ensuite, est-ce que ça nous permettra de rentrer en phases finales. On verra bien. Est-ce qu'on passera des tours (sic) ? On verra aussi. Mais ce qui est certain, le Stade Toulousain sera, comme il l'est depuis de très nombreuses années, compétiteur et compétitif. Donc l'adversaire, s'il nous bat, sera plus fort que nous.

À LIRE AUSSI :Top 14 - Dusautoir : "Toulouse peut avoir de l'ambition"Champions Cup : Novès voit Toulon (encore) en finale