Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Top 14 - UBB : "On a retrouvé le Racing" pour Christophe Urios

-
Par , France Bleu Gironde

C’est en dauphin du leader lyonnais que l’Union Bordeaux-Bègles monte défier ce samedi (15h30) un Racing 92 qui a enfin démarré sa saison. Un statut que Christophe Urios espère voir son équipe confirmer face à un cador du championnat.

Christophe Urios espère que son UBB se montrera ambitieuse sur la pelouse du Racing 92.
Christophe Urios espère que son UBB se montrera ambitieuse sur la pelouse du Racing 92. © Radio France - Justine Hamon

Bordeaux, France

France Bleu : Une UBB qui marche bien, un Racing qui revient fort. Ça promet ?

Christophe Urios : J’aime beaucoup ce match parce qu’il va nous montrer un peu si nous avons progressé en tant que groupe. Le Racing fait partie des équipes qui ont été très impactées par la coupe du monde. Depuis qu’ils ont rentré leurs mecs, et notamment depuis trois matches, c’est du très haut niveau, c’est costaud. On va avoir un match intéressant à jouer. On est tous impatients.

Une équipe, c’est intelligent. Elle sait à partir du moment où il faut serrer les boulons. Cette équipe du Racing savait qu’elle allait rentrer les mecs, qu’en rentrant ces mecs elle allait être performante et qu’elle avait un gros enjeu sur la coupe d’Europe parce que c’était un objectif affiché.

Il faudra faire mieux que face aux Wasps ou à Edimbourg pour ramener un résultat ?

Par rapport à Edimbourg, il va falloir faire sacrément mieux à tous les niveaux. En matière de d’engagement, de maîtrise, de contrôle, d’ambition…Ils ont des joueurs très dangereux quasiment à tous les postes mais ils sont surtout très difficiles à manœuvrer parce que c’est une équipe de combat qui défend très fort, serré, qui monte vraiment te chercher, qui met beaucoup de pression au sol. Il faudra qu’on corrige notre jeu au sol après les problèmes rencontrés face aux Wasps, il faudra qu’on montre beaucoup plus de tempérament qu’à Edimbourg pour espérer rester dans le match. Sinon, il n’y aura pas de match.

Les Girondins en sauront un peu plus sur leur potentiel samedi soir. - Radio France
Les Girondins en sauront un peu plus sur leur potentiel samedi soir. © Radio France - Justine Hamon

Vous avez aujourd'hui douze points d’avance au classement sur le Racing, c’est trompeur ?

Sur leurs trois derniers matches, Stade Français, Saracens et Munster, je n’ai pas vu beaucoup de fragilités. Ils ont eu une période difficile liée à la coupe du monde. Ensuite, ils ont une période qui est plus conforme à ce qu’ils sont capables d’être. Une équipe, c’est intelligent. Elle sait à partir du moment où il faut serrer les boulons. Cette équipe du Racing savait qu’elle allait rentrer les mecs, qu’en rentrant ces mecs elle allait être performante et qu’elle avait un gros enjeu sur la coupe d’Europe parce que c’était un objectif affiché. Ils savaient tous que cette période-là, leur derby et les deux matches de coupe d’Europe étaient essentiels pour eux. Ils ont monté leur niveau, l’exigence de chacun et on a retrouvé le Racing.

Chrsitophe Urios : "Une période plus conforme à ce qu'ils sont capables d'être"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu