Rugby

Top 14 - UBB : Battre Toulon pour être "dans le bon wagon"

Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde vendredi 6 octobre 2017 à 13:25

Clément Maynadier et l'UBB avaient subi la loi toulonnaise (13-26) en avril dernier.
Clément Maynadier et l'UBB avaient subi la loi toulonnaise (13-26) en avril dernier. © Radio France - Justine Hamon

Après deux succès autoritaires face à Montpellier et Oyonnax, le talonneur international Clément Maynadier espère que l'Union Bordeaux-Bègles va s'offrir le RCT ce samedi (16h45) sur la pelouse du Matmut Atlantique pour s'installer dans le haut du classement.

France Bleu : Toulon, c'est un défi du même niveau que Clermont ou Montpellier que vous avez déjà battus ?

Clément Maynadier : C'est un gros défi qui nous attend. On a annoncé qu'on voulait rester invaincu à la maison donc il va falloir prendre le match par le bon bout. On connaît les valeurs et les forces de Toulon qui a un effectif pléthorique. Tout le monde nous dit qu'il va y avoir du turnover mais ce sera de grands joueurs qui vont venir. On a fait une bonne semaine d'entraînement, on s'est préparé à l'événement. Il n'y a plus qu'à le jouer maintenant.

On a un jeu où on veut imposer les choses, imposer notre rythme. Ça passe par de la vitesse. On a réussi à le faire sur deux matches, une grande équipe est capable de le faire toute la saison.

Un match pour confirmer ?

Il faut bien finir le bloc et surtout valider la victoire du weekend dernier à Oyonnax. Si on gagne ce weekend, on sera dans le bon wagon. La saison sera encore longue, on n'aura fait qu'un quart mais on sera plus vers le haut que vers le bas. Ça nous permettra de nous projeter un peu plus.

Vous sortez de deux matches pleins, la difficulté c'est d'entretenir ce niveau de performance ?

C'est sûr. On a un jeu où on veut imposer les choses, imposer notre rythme. Ça passe par de la vitesse. On a réussi à le faire sur deux matches, une grande équipe est capable de le faire toute la saison. C'est à nous de travailler pour le maintenir le plus longtemps possible. Il y aura surement des baisses, des couacs mais on travaille pour maintenir ça tout au long de la saison. C'est un travail quotidien, dans l'intensité à l’entraînement, dans la rigueur qu'on y met.

Après Clermont, le Stade Français et Montpellier, l'UBB vise une quatrième victoire à domicile. - Radio France
Après Clermont, le Stade Français et Montpellier, l'UBB vise une quatrième victoire à domicile. © Radio France - Justine Hamon

Votre regard sur le Toulon à la mode Galthié ?

Il y a les prémices de quelque chose. Ca se voit, ça se sent. Après, comme tout nouveau staff qui arrive dans un club, il y a un temps d'adaptation, des habitudes à prendre, des repères collectifs et individuels à trouver. On sent que du côté de Toulon, il y a une patte Galthié. On verra ce que ça donne dans le temps mais il faudra vraiment se méfier de cette équipe. On a peut-être un petit temps d'avance car on a repris plus tôt que Toulon qui est allé en finale. Mais ce n'est pas sur ça que va se jouer le match. Ce sera sur l'envie, l'agressivité, le rythme qu'on veut y mettre, sur ce qu'on veut imposer aux autres et le fait de ne rien lâcher.