Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Top 14 - UBB | Bertrand Guiry : "Un goût d'inachevé"

Un an seulement après avoir posé ses valises en Gironde, le troisième ligne va quitter l'Union Bordeaux-Bègles. Il signera la semaine prochaine un contrat de deux saisons en faveur du Biarritz Olympique. Avec l'envie de rebondir.

Quatre titularisations en Top 14 avec l'UBB pour l'ancien joueur de l'USAP
Quatre titularisations en Top 14 avec l'UBB pour l'ancien joueur de l'USAP © Radio France

France Bleu Gironde : Votre avenir va donc s’écrire au Pays Basque ?

Bertrand Guiry : Oui. J’ai signé un pré-contrat avec Biarritz qui devrait déboucher très rapidement sur la signature officielle. Je suis content parce que ça me permet d’envisager la fin de saison sereinement. Ça a été une année compliquée et quand on voit le contexte concurrentiel du rugby actuel, c’est bien de pouvoir rebondir dans un club historique qui, même s’il est aujourd’hui en Pro D2, a l’ambition de revenir en Top 14 dans les années à venir.

Vous étiez inquiet à l’idée de ne pas retrouver de club ?

Non pas vraiment d’inquiétude mais il y a des choix à faire car des clubs se positionnent plus rapidement que d’autres. J’ai passé un an et demi difficile entre une blessure qui m’a enlevé six mois de compétition l’an dernier et cette année où j’ai souffert de la concurrence. Forcément la cote des joueurs n’est pas la même quand on joue ou quand on ne joue pas. C’est une bonne chose pour moi et je suis vraiment impatient de me projeter dans cette équipe et de pouvoir me régaler tout simplement.

En ayant fait quelques bonnes prestations cet automne en coupe d’Europe, j’avais espéré pouvoir avoir plus ma chance en championnat. Ça n’a pas été le cas. Ce sont les choix des entraîneurs. Qu’on soit d’accord ou pas, il faut faire avec. Il faut vite passer à autre chose et je n’ai pas plus de regrets que ça

Supporter du BO dès ce week-end ?

Quel que soit leur avenir à court terme, je signerai à Biarritz. Je leur souhaite de jouer les phases finales. Tout va se jouer lors de la dernière journée. Après, sur un ou deux matches tout est possible. Dans tous les cas ça ne change rien. Je suis hyper content de basculer sur ce projet.

Bertrand Guiry sur le banc du BO lors d'un match de préparation face à Toulouse. - Radio France
Bertrand Guiry sur le banc du BO lors d'un match de préparation face à Toulouse. © Radio France

A Bordeaux, vous avez le sentiment de ne pas avoir fait le tour de la question ?

Oui car je venais avec plein de bonnes intentions et des ambitions collectives et individuelles. En ayant fait quelques bonnes prestations cet automne en coupe d’Europe, j’avais espéré pouvoir avoir plus ma chance en championnat (ndlr : 12 matches dont 4 titularisations à ce jour). Ça n’a pas été le cas. Ce sont les choix des entraîneurs. Qu’on soit d’accord ou pas, il faut faire avec. Un sentiment d’inachevé c’est sûr mais il faut vite passer à autre chose et je n’ai pas plus de regrets que ça.

C’est une saison qui paradoxalement peut vous faire grandir ?

Quand on arrive à rebondir après une situation comme ça, on en sort grandi. On est exposé dans une carrière à des situations émotionnelles fortes dans un sens comme dans l’autre et ça permet de se construire personnellement. C’est sûr qu’il y a beaucoup d’expérience à retirer même si ça restera une déception dans l’ensemble.

Bertrand Guiry : "Ca restera une déception"

Choix de la station

France Bleu