Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Top 14 - UBB : "Je suis très bien ici, pourquoi partir ?"

jeudi 28 septembre 2017 à 16:54 Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde

Avant le déplacement de l'Union Bordeaux-Bègles samedi à Oyonnax, le demi de mêlée Yann Lesgourgues est revenu sur les raisons qui l'ont conduit à prolonger l'aventure en Gironde pour trois saisons supplémentaires. Et à refuser l'offre de Toulon.

Yann lesgourgues, c'est 15 essais en 66 matches de Top 14 sous le maillot de l'UBB.
Yann lesgourgues, c'est 15 essais en 66 matches de Top 14 sous le maillot de l'UBB. © Radio France - Justine Hamon

France Bleu : qu'est ce qui a fait pencher la balance en faveur d'une prolongation ?

Yann Lesgourgues : La décision a été difficile à prendre. Après, l'UBB est un club ambitieux et je crois vraiment en ce projet que Laurent (ndlr : Marti, le président) mène maintenant depuis quelques années. Je voulais vraiment m'inscrire dans ce projet là. C'est vrai que j'étais pas mal stressé, je pensais beaucoup à mon avenir. C'est une bonne chose de faite, un poids en moins. Je peux me consacrer pleinement au rugby.

J'ai eu droit une belle sortie à Chaban contre Montpellier. Ma décision était prise avant mais ça la conforte.

Dire non à Toulon, c'est courageux ?

C'est pareil que si j'avais dit non à l'UBB... Toulon a un gros palmarès, ils sont dans un nouveau projet avec un nouveau staff. Je préfère rester sur le projet qu'il y a ici à l'UBB. J'y crois vraiment.

Yann Lesgourgues après Baptiste Serin, l'UBB a verrouillé ses numéros 9. - Radio France
Yann Lesgourgues après Baptiste Serin, l'UBB a verrouillé ses numéros 9. © Radio France - Justine Hamon

L'impression de ne pas avoir fait le tour si vous étiez parti ?

Il y a un nouveau cycle avec de nouvelles personnes. Je me sens bien dans ce contexte là. Pourquoi partir ? C'est la question que je me posais. Au final, je suis très bien ici. J'ai eu droit une belle sortie à Chaban contre Montpellier. Ma décision était prise avant mais ça la conforte.

Certes à Toulon sur le papier, j'aurais pu être numéro un, ou pas. Après, on n'est pas à l'abri qu'il y ait quelqu'un qui arrive. On connaît les moyens de Toulon et son président.

Est-ce que la concurrence de Baptiste Serin à l'UBB peut être un frein à votre progression ?

Non. Pour moi, ce n'est pas un frein. La concurrence fait avancer. Ça fait quelques années qu'avec Baptiste, on se tire la bourre, ça nous fait avancer et ça fait avancer le collectif. Certes à Toulon sur le papier, j'aurais pu être numéro un, ou pas. Après, on n'est pas à l'abri qu'il y ait quelqu'un qui arrive. On connaît les moyens de Toulon et son président.