Rugby

Top 14 - UBB : Jefferson Poirot prolonge jusqu'en 2020

Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde vendredi 30 septembre 2016 à 16:44

Jefferson Poirot a décidé de rester en Gironde
Jefferson Poirot a décidé de rester en Gironde © Radio France - Justine Hamon

L'Union Bordeaux-Bègles a annoncé ce vendredi qu'elle conserverait son pilier international à l'issue de la saison en cours. Le gaucher, qui était très courtisé, a finalement décidé de poursuivre l'aventure en Gironde pour trois années supplémentaires.

C'était une des priorités de Laurent Marti. Le président de l'Union savait que Jefferson Poirot, en fin de contrat en juin 2017, faisait l'objet de convoitises, notamment de la part de deux poids lourds du Top 14, Clermont et Toulouse.

"C'était un dossier capital pour l'UBB, nous a confirmé Laurent Marti, parce que Jefferson Poirot comme Baptiste Serin sont des jeunes très talentueux du club et nos fers de lance pour l'avenir. Depuis qu'on est en Top 14, on n'a eu que deux départ non voulus, Camille Lopez et Julien Ledevedec. Ça envoie un message en interne, ça envoie peut-être un message aux autres joueurs qui seraient intéressés par l'UBB et ça envoie un message au rugby en général."

Laurent Marti reconnaît avoir eu peur de voir son joueur partir à Clermont - Radio France
Laurent Marti reconnaît avoir eu peur de voir son joueur partir à Clermont © Radio France - Justine Hamon

Laurent Marti : "Important pour l'avenir de l'UBB"

Un signal fort envoyé par l'UBB

Âgé de seulement 23 ans, le joueur formé à Brive était arrivé à Bordeaux en 2012 avec un statut de "futur crack". Il avait franchi un pallier la saison dernière au point d'intégrer le XV de France avec qui il avait disputé le Tournoi des Six Nations ainsi que la tournée d'été en Argentine.

Jefferson Poirot compte sept sélections en équipe de France. - Radio France
Jefferson Poirot compte sept sélections en équipe de France. © Radio France - Justine Hamon

Il y a quelques semaines, Laurent Marti avait haussé le ton en expliquant que son autre jeune international Baptiste Serin, qui était sur les tablettes du MHR, était sous contrat jusqu'en 2018 et donc intransférable. Il a réussi à convaincre le pilier gauche de poursuivre avec l'Union. Et montré aux autres cadors du Top 14 que l'Union pouvait rivaliser, y compris financièrement, pour conserver ses meilleurs éléments.