Rugby

Top 14 - UBB : "La confiance, on se l'est gagnée"

Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde vendredi 6 octobre 2017 à 9:03

Jean-Baptiste Dubié, félicité par Yann Lesgourgues après son essai inscrit face à Clermont.
Jean-Baptiste Dubié, félicité par Yann Lesgourgues après son essai inscrit face à Clermont. © Radio France - Justine Hamon

Avant le choc face à Toulon samedi (16h45), le centre de l'Union Bordeaux-Bègles Jean-Baptiste Dubié estime que les deux dernières victoires ont donné à l'UBB la confiance nécessaire pour battre l'ogre varois. A condition de rester en alerte. Entretien.

France Bleu : votre regard sur cette UBB qui a fait forte impression lors des deux dernières journées ?

Jean-Baptiste Dubié : Plus que positif. C'est une progression match après match. Quelque chose qu'on attendait aussi. On n'était pas forcément attendu à ce niveau face à Montpellier et dans un contexte différent à Oyonnax avec un match très costaud de nos avants. Il y a de bonnes choses dans l'ensemble en termes d'occupation, de maîtrise et de conquête.

C'est un rouleau compresseur qui se met en marche et avance tout le temps. Ils ont cette capacité grâce à certains joueurs de faire avancer l'équipe. Pour les contrer, il faut les sevrer de ballons.

Le sourire est revenu après la claque de Lyon ?

Le sourire sera vraiment là si on termine bien ce bloc. On s'est mis dans d'e bonnes conditions. Mathématiquement, le plein de confiance on se l'est gagné. Maintenant il ne faut pas gâcher le travail qui a été fait. La tâche aurait pu être plus compliquée. On a axé notre travail sur la régularité. On a pour habitude de se remettre en question. Il ne faut pas hésiter sur ce match là. Ça va être très costaud, il faut faire le job. Finir ce bloc par une victoire contre Toulon, ce serait parfait.

Après s'être "coltiné" le Clermontois Raka, Jean-Baptiste Dubié pourrait croiser Bastareaud ou Nonu samedi. - Radio France
Après s'être "coltiné" le Clermontois Raka, Jean-Baptiste Dubié pourrait croiser Bastareaud ou Nonu samedi. © Radio France - Justine Hamon

Vous avez déjà battu Clermont et Montpellier à domicile, vous connaissez la recette ?

Oui, mais chaque recette est différente selon les équipes. Toulon revient bien avec des joueurs en pleine forme à l'image de Mathieu Bastareaud qui amène beaucoup d'énergie en tant que capitaine. Il faut arriver à les priver de ballons. C'est un rouleau compresseur qui se met en marche et avance tout le temps. Ils ont cette capacité grâce à certains joueurs de faire avancer l'équipe. Pour les contrer, il faut les sevrer de ballons.

Je ne dirais pas que le profil de l'UBB a changé. Mais c'est une carte différente qu'on n'avait pas forcément l'année dernière. C'est bien d'avoir des joueurs comme ça, qui font avancer. On est peut-être un peu moins prévisible, moins axé sur un type de jeu.

Grâce notamment à son recrutement, l'UBB vous semble-t-elle plus complète ?

Il y a une complémentarité dans le recrutement avec des joueurs qui apportent leur puissance et leur vitesse. Je ne dirais pas que le profil de l'UBB a changé. Mais c'est une carte différente qu'on n'avait pas forcément l'année dernière. C'est bien d'avoir des joueurs comme ça, qui font avancer. On est peut-être un peu moins prévisible, moins axé sur un type de jeu. On a ouvert notre panel tout en gardant notre identité.