Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Top 14 - UBB : un derby pour la pole face à La Rochelle

-
Par , France Bleu Gironde

C'est un derby de l'Atlantique explosif qui oppose ce dimanche (16h50) au Matmut Atlantique une Union Bordeaux-Bègles qui a l'occasion de s'emparer de la tête du championnat à son voisin rochelais qui débarque en Gironde avec des ambitions.

L'arrière Nans Ducuing et l'ailier Geoffrey Cros seront titulaires face au Stade Rochelais.
L'arrière Nans Ducuing et l'ailier Geoffrey Cros seront titulaires face au Stade Rochelais. © Radio France - Justine Hamon

Bordeaux, France

Un Matmut Atlantique où plus de 36 000 personnes sont attendues, une invincibilité à domicile à défendre, un Stade Rochelais qui a annoncé ses intentions, l'humiliation (81-12) subie à Deflandre en mai dernier, l'UBB ne sait plus quels leviers actionner pour se donner du cœur à l'ouvrage. Et un autre s'est ajouté samedi après-midi avec la défaite (29-12) du LOU à Castres qui offre l'occasion aux Girondins de prendre pour la première fois les commandes du championnat.

Je suis venu à Bordeaux pour être champion de France — Christophe Urios

Depuis le début de saison, l'Union gagne, l'Union joue bien, l'Union commence à faire peur et ça ne tient qu'elle que ça dure, rappelle le centre Rémi Lamerat, habitué avec Clermont à évoluer sur les hauteurs du Top 14.  "Je ne pense pas qu'on revendique quoi que ce soit mais on voit forcément que dans les médias, ça parle, que beaucoup de spécialistes nous félicitent, nous congratulent. On nous met une étiquette, c'est de bonne guerre, mais nous on ne se fait pas trop endormir par tout ça."

L'UBB de Rémi Lamerat espère être capable de garder son rythme de croisière.  - Radio France
L'UBB de Rémi Lamerat espère être capable de garder son rythme de croisière. © Radio France - Justine Hamon

Et au cas où, le staff, Christophe Urios en tête, veille au grain. Le manageur a soulevé le bouclier de Brennus avec Castres en 2018 et sait que le chemin est encore très long.  "_Moi je suis venu à Bordeaux pour être champion de France. Si on fait 38 000 personnes demain (ndlr : dimanche) et qu'on finit septième, je n'en ai rien à foutre._"

Presque la moitié du chemin

Après dix journées, son équipe a déjà quasiment fait la moitié du chemin comptable. Et ce derby lui donne l'occasion de faire un pas de plus vers les phases finales. Échaudé par les déceptions des saisons précédentes, le pilier Jefferson Poirot reconnaît qu'il se passe quelque chose au club mais reste prudent. "Toutes les équipes se valent à peu près. Nous on a pris un peu d'avance, c'est très bien, on a très bien bossé. Mais on n'a pas le droit de s'endormir, on doit continuer à bosser dur et ce match là est important dans la construction de notre équipe." Comme le seront le voyage à Pau et la réception de Bayonne. Un triptyque que Rémi Lamerat qualifie de "tournant de la saison". 

Rémi Lamerat : "Le risque c'est qu'on pense que le plus dur est fait"

Après Toulouse, Toulon, Clermont et le Racing, l'UBB s'est préparé pour accrocher un nouvel adversaire direct à son tableau de chasse. "On sait exactement ce qu'il faut faire pour gagner le match, assure Christophe Urios. Faisons le". Mais le Stade Rochelais, revigoré par son succès européen à Glasgow, arrive avec des intentions et l'ambition d'aller chercher une victoire déclic à l'extérieur en championnat. 

Christophe Urios assure que l'UBB est "prête" pour le derby. - Radio France
Christophe Urios assure que l'UBB est "prête" pour le derby. © Radio France - Justine Hamon

Christophe Urios : "Il ne s'agit pas d'inventer des trucs"

Avec les seuls Amosa et Tamanivalu à l'infirmerie, l'Union se présente dans sa meilleure composition possible avec, à deux exceptions près (Maynadier préféré à Pelissié, Lucu à Lesgourgues), le même XV qui avait débuté au Racing 92 pour le match le plus accompli (30-34) de la saison.   

Les compos

UBB : Ducuing - Cros, Radradra, Lamerat, Cordero - Jalibert (o) Lucu (m) - Woki, Higginbotham, Roumat - Cazeaux, Douglas - Cobilas, Maynadier, Poirot (c).

Remplaçants : Pelissié, Ravai, Marais, Gorgadze, Lesgourgues, Botica, Seuteni, Kaulashvili.

Stade Rochelais : Murimurivalu - Favre, Plessis-Couillaud, Botia, Rattez - Plisson (o) Bales (m) - Boudehent, Vito, Gourdon - Tanguy, Lavault - Puafisi, Bosch, Wardi.

Remplaçants : Orioli, Priso, Qovu, Sazy, Kerr-Barlow, James, Sinzelle, Herrera.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu