Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Top 14 - UBB : le match contre Bayonne annulé, celui au Stade Français sans doute reporté

-
Par , France Bleu Gironde

Suite à l'annonce d'un cas de Covid-19 au sein du staff de l'Union Bordeaux-Bègles, la dernière rencontre de préparation prévue ce vendredi à Mont-de-Marsan face à Bayonne est annulée. Selon le président Laurent Marti, le match d'ouverture du Top 14 au Stade Français devrait être reporté. Interview.

Laurent Marti très inquiet alors que la saison n'a pas encore commencé.
Laurent Marti très inquiet alors que la saison n'a pas encore commencé. © Radio France - Justine Hamon

France Bleu : les cas de Covid se multiplient dans le rugby professionnel, la reprise s'annonce très compliquée ?

Laurent Marti : Le premier problème du rugby français ça va être de savoir si on peut jouer au rugby tout simplement. On a mis en place un protocole avec la Ligue mais j'ai bien peur qu'il touche beaucoup d'équipes. Et que beaucoup de  matches soient reportés. Or il n'y a pas beaucoup de dates de libre donc je ne sais pas comment on va pouvoir évoluer déjà cette saison sur un plan sportif.

Apparemment le Stade Français a trouvé des bonnes raisons pour faire reporter ce match. On n'a pas commencé que les reports vont commencer à pleuvoir, c'est quand même très inquiétant avant de parler de l'aspect économique.

Selon vous, il n'y a pas de raisons que ça s'arrête ?

Non, je ne vois pas trop de raisons que ça s'arrête. Notre cas concerne un jeune membre du staff qui n'est pas vraiment en contact avec les joueurs mais la prudence s'impose. Elle s'impose parce qu'on voulait aussi mettre toutes les chances de notre côté pour pouvoir jouer le premier match du Stade Français (ndlr : match d'ouverture du Top 14 le 4 septembre). Mais apparemment le Stade Français a trouvé des bonnes raisons pour faire reporter ce match. On n'a pas commencé que les reports vont commencer à pleuvoir, c'est quand même très inquiétant avant de parler de l'aspect économique.

Pas de match donc pour vous le 4 septembre ?

Je crains que ça se confirme, tout à fait. On est hors protocole pourtant mais a priori ils ont prétexté avoir des joueurs de première ligne qui n'ont pas pu s'entraîner assez. Je ne sais pas trop quoi exactement encore. Je le saurai un peu plus tard. J'attends qu'on nous prévienne puisque pour l'instant personne ne nous a officiellement prévenus.

Concernant le volet économique, le maintien de la jauge à 5000 spectateurs est un autre coup dur ?

Si tant est qu'on puisse jouer au rugby, ce qui n'est pas acquis on le voit bien, si on joue à 5000, on peut rentrer 2000 partenaires, 3000 abonnées et on limite un peu la casse pour peu que le gouvernement nous accompagne par des aides comme l'exonération des charges. Là on peut sauver les clubs. Si on passe à huis clos, c'est fini. Et c'est tout cela qui me fait m'interroger. On sait de ce virus qu'il est particulièrement virulent pour ceux qui ont des pathologies particulières ou pour nos aînés. Et ceux-là il faut absolument les protéger. Mais pour autant, est-ce qu'il faut paralyser toute la société en parallèle. On sait qu'il y a des dommages co-latéraux colossaux et je ne parle pas d'économie. Je parle sociologie comme la recrudescence de la violence parce que ces jeunes ne sont occupés à rien. Sanitaire, on a tous autour de nous des gens qui ont été mal soignés pendant le confinement et qui en pâtissent aujourd'hui ou qui en pâtiront demain. J'ai parfois l'impression qu'on prend peut-être le problème à l'envers. C'est le principe de précaution et on ouvre tellement de parapluies qu'on finit par ne plus voir clair.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess