Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Top 14 - UBB : le Stade Français, forcément capital

vendredi 15 mars 2019 à 18:01 Par Arnaud Carré et Fanny Ohier, France Bleu Gironde

L'Union Bordeaux-Bègles lance ce samedi (20h45) le sprint final de sa saison. Malgré un calendrier difficile, elle espère s'inviter au rendez-vous des phases finales. Face à des Parisiens, inconstants mais redoutables à l'exrtérieur, l'UBB ne devra pas se manquer.

L'UBB de Lesgourgues et Diaby sait que le moindre faux pas à domicile compromettrait sérieusement ses chances de qualifications.
L'UBB de Lesgourgues et Diaby sait que le moindre faux pas à domicile compromettrait sérieusement ses chances de qualifications. © Radio France - Justine Hamon

Bordeaux, France

Pour l'instant, ils y sont. Mais le plus dur sera d'y rester. A l'heure où le Tournoi des Six Nations s'achève, à l'heure où les grosses cylindrées vont monter en régime, l'UBB sait qu'elle ne doit pas caler.

Sept équipes du Top 10 au menu

"On s'attend à huit matches très compliqués, annonce le talonneur Clément Maynadier, échaudé par le scénario des saisons précédentes. Je pense qu'il ne faut pas faire de plans sur la comète. Oui, à l'intérieur du groupe, on a tous envie d'y être. Après, il faut être réaliste. Certaines équipes ont l'avantage, comme Castres qui reçoit plus. On va prendre les matches les uns après les autres et je ne fais pas du Guy Roux. On a du caractère, on ne va rien lâcher et on va tout faire pour ne pas que cette saison soit blanche."

Clément Maynadier reste très prudent au regard du calendrier qui attend l'UBB. - Radio France
Clément Maynadier reste très prudent au regard du calendrier qui attend l'UBB. © Radio France - Justine Hamon

Clément Maynadier : "Il faut être réaliste et ne pas faire de plans sur la comète"

Avec sept équipes du Top 10 au menu, l'Union n'a aucune marge de manœuvre. Son premier objectif, préserver son invincibilité à domicile (le Stade Français, Perpignan, Castres et Toulouse sont annoncés à Chaban-Delmas) pour rester dans le bon wagon. Le second, réussir un coup à l'extérieur même si le programme (Racing 92, Toulon, Lyon, La Rochelle) paraît effrayant.

"L'année dernière, ça faisait bien longtemps qu'on était éliminé, rappelle Maynadier. L'année d'avant, on avait tenu jusqu'à l'avant-dernier match. Là, on va essayer que ça dure au moins jusqu'au dernier match. Ça se jouera peut-être à un ou deux points, peut-être à une pénalité..."

Le Stade Français fort à l'export

Mais plutôt que de sortir la règle à calculs, l'Union préfère se concentrer sur son jeu, elle qui reste sur des prestations en dents de scie depuis le début de l'année. D'autant que le Stade Français constitue une vraie menace. Certes les Parisiens ont perdu trois de leurs quatre derniers matches, dont deux à domicile. Mais leur aisance en déplacement (cinq succès en neuf rencontres) incite à la prudence.

"Le Stade Français se déplace très bien, confirme l'ouvreur Matthieu Jalibert. Les matches, à partir de maintenant, sont à quitte ou double. Si on perd à la maison, ça va devenir vraiment très compliqué. On n'a pas le droit à l'erreur. C'est excitant, on n'a pas la prétention de dire qu'on va y être, ça reste dans un coin de nos têtes. On n'a jamais été aussi près d'y être. A nous de tout faire pour y rester."

Le jeune ouvreur sera sans doute un des éléments clé d'une fin de saison réussie pour l'UBB. - Radio France
Le jeune ouvreur sera sans doute un des éléments clé d'une fin de saison réussie pour l'UBB. © Radio France - Justine Hamon

Matthieu Jalibert : "Les matches, à partir de maintenant, sont à quitte ou double"

Toujours privé de ses internationaux (Poirot, Serin, Gorgadze), le staff enregistre trois retours (Woki, Roumat, Ducuing) dans le XV de départ. Aligné en troisième ligne à Montpellier, Cyril Cazeaux retrouve sa place en deuxième ligne. Sur le banc des remplaçants, retour de l'ouvreur Brock James.

Les compos

UBB : Ducuing - Buros, Radradra, Dubié, Nabuli - Jalibert (o) Lesgourgues (m) - Roumat, Amosa, Woki - Cazeaux, Douglas - Cobilas, Maynadier, Paiva.

Remplaçants : Pelissié, Afatia, Galarza, Lamothe, Gimbert, James, Tamanivalu, Tabidze.

Stade Français : Steyn - Arias, Delbouis, Arrate, Camara - Plisson (o) Van Zyl (m) - Chapuis, Alberts, Stassen - Maestri, De Giovanni - Herrera, Bonfils, Fisi'ihoi

Remplaçants : Sempere, Coulson, Flanquart, Francoz, Coville, Yobo, Etien, Alo Emile.

Le programme de la 19ème journée

Le classement du Top 14