Rugby

Top 14 - UBB : le Stade Français, première étape d'un novembre à risques

Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde vendredi 4 novembre 2016 à 18:10

Le trio Lesgourgues-Taofifenua-Cazeaux alignés d'entrée
Le trio Lesgourgues-Taofifenua-Cazeaux alignés d'entrée © Radio France - Justine Hamon

Jusqu'ici dans les clous malgré un revers frustrant à Castres, l'Union Bordeaux-Bègles attaque ce samedi (14h45) face aux Parisiens un mois où elle devra faire preuve de caractère pour tracer sa route malgré les absences.

Il ne s'agit pas d'un vrai doublon mais le vent de l'automne commence à souffler sur les effectifs de Top 14. La dixième journée se situe en dehors de la fenêtre internationale mais la nouvelle convention qui vise à protéger les Bleus va priver les clubs de leurs internationaux français dès ce weekend.

L'UBB et le Stade Français sont logés à la même enseigne. Les Girondins devront faire sans Poirot, Serin et Goujon, les Parisiens sans Slimani, Plisson et Camara.

Si on se félicite du côté de l'Union de ces sélections qui font grandir les joueurs et soignent l'image du club, on sait que ces absences viennent restreindre encore un peu plus les choix au sein d'un effectif pas épargné par les blessures (Botha, Marais, Aliouat, Madaule, Saili, Madigan, Ducuing, Domvo).

Comme beaucoup de ses homologues du Top 14, Laurent Marti redoute la période des doublons  - Radio France
Comme beaucoup de ses homologues du Top 14, Laurent Marti redoute la période des doublons © Radio France - Justine Hamon

Laurent Marti : "Ce mois de novembre peut fausser la saison d'un club"

On sait aussi que le problème sera encore plus aigu pour le déplacement à Grenoble le 12 et la réception de La Rochelle le 19 puisque Kitshoff et Auzqui seront à ce moment là sous les couleurs de leur équipe nationale. En revanche, Laurent Marti, conscient de la fragilité au poste de talonneur, a réussi a convaincre le Samoan Ole Avei de rester en Gironde.

Eviter la casse, au propre et au figuré

Le staff a bien sûr réfléchi à la situation, anticipé en faisant souffler par exemple le quatuor Taofifenua, Maynadier, Chalmers, Ashley-Cooper dimanche dernier à Castres mais il est bien conscient que l'Union va devoir faire le dos rond pour passer sans trop de casse un mois de novembre piégeux. Même si les prétendus remplaçants ont déjà montré qu'on pouvait compter sur eux. Aux Taofifenua, Tauleigne et Lesgourgues d'assurer l'intérim et de permettre au navire de garder le cap de la qualification.

En l'absence de Louis-Benoit Madaule et Jandre Marais, Clément Maynadier sera le capitaine de l'UBB - Radio France
En l'absence de Louis-Benoit Madaule et Jandre Marais, Clément Maynadier sera le capitaine de l'UBB © Radio France - Justine Hamon

Clément Maynadier : "Ce serait disgracieux de dire le contraire"

En résumé, les entraîneurs se refusent à voir plus loin que l'horizon de ce samedi qui s'annonce pluvieux et où l'UBB va devoir reprendre sa marche en avant après avoir été freinée à Castres (33-27) en raison d'une entame beaucoup trop faible.

"C'est un combat collectif qu'on a perdu à Castres, reconnaît Raphaël Ibanez, peut-être pour la première fois depuis le début de la saison. Ça peut arriver, ça peut arriver une fois mais il faut vite que ça s'arrête."

Raphaël Ibanez attend une réponse forte de ses avants - Radio France
Raphaël Ibanez attend une réponse forte de ses avants © Radio France - Justine Hamon

Raphaël Ibanez : "Nos fondamentaux ont été malmenés, il faut vite passer la vitesse supérieure"

Le message du manageur est clair. L'Union est appelée à se recentrer sur ses bases, à retrouver une conquête performante. Elle sait qu'elle a ensuite les armes pour faire la différence comme l'ont montré les onze essais inscrits lors de ses trois derniers matches.

Face à un Stade Français qui a besoin d'un premier succès à l'extérieur pour réveiller ses ambitions, et qui récupère Antoine Burban et Sergio Parisse au sein de son pack, l'UBB va trouver à qui parler en mêlée. Un défi qu'elle devra relever pour passer l'obstacle et rester dans les temps. Ensuite, mais seulement ensuite, elle pourra se pencher sur les vrais doublons.

UBB / Stade Français, c'est à vivre sur France Bleu Gironde et francebleu.fr à partir de 14h45.

Les compos :

UBB : Buttin - Ashley-Cooper, Spence, Rey, Connor - (o) Beauxis, (m) Lesgourgues - Chalmers, Tauleigne, Braid - Cazeaux, Jones - Cobilas, Maynadier, Taofifenua.

Remplaçants : Avei, Kitshoff, Palmer, Edwards, Audy, Hickey, Lonca, Talebula, Poux.

Stade Français : Williams - Waisea, Millet, Danty, Sinzelle - (o) Bonneval, (m) Genia - Nicolas, Parisse, Burban - Flanquart, Gabrillagues - Taulafo, Bonfils, Van der Merwe.

Remplaçants : Burden, Felsina, Pyle, De Giovanni, Alberts, Coville, Raisuqe, Melikidze.