Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Top 14 - UBB : les recrues étaient là, l'état d'esprit aussi

lundi 28 août 2017 à 4:00 Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde

La victoire encourageante (32-25) remportée samedi face à Clermont doit beaucoup à la rapide intégration des recrues mais aussi à la détermination d'une Union Bordeaux-Bègles qui a fait preuve de caractère pour inverser la tendance.

Le Fidjien Naqalevu n'a pas manqué ses débuts en Top 14.
Le Fidjien Naqalevu n'a pas manqué ses débuts en Top 14. © Radio France - Justine Hamon

Ils avaient bien sûr à coeur de réussir leur première sortie sous le maillot girondin. Mais entre vouloir et pouvoir, il y a un pas que les recrues ont franchi sans sourciller. L'exemple type, c'est Adrien Pelissié. Lui qui n'avait connu que la Pro D2 avec Aurillac s'est fondu dans le moule du Top 14. Solide en mêlée fermée, actif dans le jeu courant, il a réussi son baptême du feu malgré quelques lancers égarés en touche.

Adrien Pelissié s'est vite adapté aux exigences du Top 14. - Radio France
Adrien Pelissié s'est vite adapté aux exigences du Top 14. © Radio France - Justine Hamon

Adrien Pelissié : "Je n'ai pas trouvé que les impacts étaient beaucoup plus durs qu'en Pro D2"

Découverte également pour Fa'asiu Fuatai et Apisai Naqalevu. Le Néo-Zélandais a connu une entame idéal en inscrivant un essai opportuniste sur son premier ballon. La suite à été difficile quand il a fallu défendre face aux fulgurances clermontoises. Mais l'ancien ailier d'Otago s'est accroché et est resté sur le terrain jusqu'au coup de sifflet final.

L'autre Leroy Houston

L'ancien centre de l'US Dax a confirmé ce qu'il avait laissé entrevoir pendant les matches de préparation. A savoir une densité physique et une force de percussion qui ont permis de mettre son équipe dans l'avancée. Même si les défenses de Top 14 sont plus hermétiques, il apporte un plus dans un registre qui manquait jusqu'ici aux Girondins. Il a malheureusement quitté le stade avec des béquilles et une attelle au pied.

Lui connaissait le Top 14 mais n'avait jamais battu Clermont, ni avec Oyonnax, ni avec Grenoble. Mahamadou Diaby a été là où on l'attendait, dans les zones obscures. Il a plaqué, déblayé, nettoyé. Précieux.

Mahamadou Diaby n'avait jamais battu l'ASM, c'est fait. - Radio France
Mahamadou Diaby n'avait jamais battu l'ASM, c'est fait. © Radio France - Justine Hamon

Mahamadou Diaby : "On était attendu"

La cinquième recrue, titularisée samedi, c'était Leroy Houston. Le public n'a pas dû reconnaître l'Australien qu'il avait découvert en 2011. Le numéro 8 a réalisé 56 minutes pleines. Affûté, habile balle en main, il a fait très mal à l'axe de la défense clermontoise.

Le Sud-Africain Tian Schoeman a inscrit ses premiers points avec l'UBB. - Radio France
Le Sud-Africain Tian Schoeman a inscrit ses premiers points avec l'UBB. © Radio France - Justine Hamon

Quatre autres recrues avaient pris place sur le banc. Le pilier Peni Ravai, autre transfuge d'Aurillac, n'a mis que onze minutes pour inscrire son premier essai en Top 14, celui qui a fait passer l'UBB devant au tableau d'affichage. L'ouvreur Tian Schoeman a relayé Simon Hickey à dix minutes de la fin. Suffisant pour transformer l'essai de Jean-Baptiste Dubié et sceller la victoire girondine. Quant à Florian Dufour et Jean-Pascal Barraque, ils ont disputé les sept dernières minutes de la rencontre.

Les nouveaux venus ont apporté leur enthousiasme et les anciens (Dubié, Taofifenua, Chalmers, Domvo, Cobilas en autres) se sont mis au diapason. Il a soufflé un vent nouveau dans la moiteur de Chaban-Delmas, un air bienvenu qu'il ne faudra surtout pas oublier d'emmener dans le bus lors du prochain voyage à Castres.

Jacques Brunel : "C'était un challenge compliqué, on avait à coeur de le relever"

Revivez les trois essais inscrits par l'UBB face à l'ASM