Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Top 14 - UBB : Marc Clerc, prêt à entrer dans l'arène de Gerland

-
Par , France Bleu Gironde

Remis d'une blessure à la cheville qui a gâché sa préparation, le pilier droit espère profiter du turnover attendu au sein de l'équipe girondine pour débuter sa saison samedi (18h) à Lyon. Où il s'attend à une chaude réception. Entretien.

Marc Clerc a joué 29 matches la saison dernière dont 9 comme titulaire.
Marc Clerc a joué 29 matches la saison dernière dont 9 comme titulaire. © Radio France - Justine Hamon

France Bleu : depuis les tribunes, comment avez-vous vécu le match de vos coéquipiers face au Stade Français ?

Marc Clerc : Bien. Parfois avec un peu de tension. Une ou deux fois on s'est trompé. On a voulu mettre la charrue avant les boeufs, ce qui fait que dans un match relativement maîtrisé, on n'a pas su concrétiser. Mais l'issue est positive. Après, on aimerait être sur le terrain, c'est un peu compliqué d'être à côté.

Rien que le fait de faire un échauffement avec les autres, ça m'a fait plaisir. Je n'ai même pas pu participer aux matches amicaux donc j'ai tout loupé.

Important d'assurer l'essentiel à domicile quand on est encore en rôdage ?

Quand il y a des points à prendre, il faut les prendre. Ce n'est pas le moment de s'énerver et de vouloir jouer de partout. On sait que ça nous a porté préjudice par le passé. Quand on a des occasions, il faut les mettre au fond, ce qu'on n'a pas toujours su faire samedi.

En quoi votre nouveau plan de jeu est-il plus strict ?

C'est un style de jeu où on veut vraiment garder l'ADN du club, jouer les bons ballons. Mais il faut savoir trier et sur les mauvais ballons, se mettre à l'abri le plus vite possible. C'est très précis, chacun a son rôle. Si tout le monde suit cette organisation à la lettre, on arrive normalement à se dépêtrer de mauvaises situations et à aller jouer chez l'adversaire. Ca permet de mieux gérer les moments faibles et d'encaisser le moins de points possible.

Pour Marc Clerc, pas question de renier l'ADN "joueur" de l'UBB.
Pour Marc Clerc, pas question de renier l'ADN "joueur" de l'UBB. © Radio France - Justine Hamon

Dur de voir votre préparation freinée par cette blessure ?

On était en stage à Cazeaux où on a fait une opposition où je me suis blessé à la cheville, une grosse entorse avec arrachement osseux. J'ai été immobilisé pendant trois semaines avant de reprendre l'entraînement en salle puis le terrain.

Pressé de débuter votre saison de Top 14, peut-être samedi à Lyon ?

J'espère. J'ai retrouvé le terrain la semaine dernière, j'ai accompagné le groupe ce weekend. Rien que le fait de faire un échauffement avec les autres, ça m'a fait plaisir. Je n'ai même pas pu participer aux matches amicaux donc j'ai tout loupé. J'espère retrouver le vrai terrain ce weekend.

C'est une équipe pas marrante à jouer. En plus, leur chef est capable de bien faire passer les messages. On sera attendu là-bas.

Vous n'avez plus joué depuis le 6 mai. Un peu d'appréhension à l'idée de retrouver le rythme de la compétition ?

Des fois, on est mieux sur le canapé c'est vrai (rires...). Non, une fois qu'on entre sur le terrain, l'appréhension disparaît. C'est le terrain qui va parler. Pour la condition, ça se fera au fil du temps.

Une chaude réception vous attend à Lyon qui vient de chuter à Pau...

On les connaît. C'est une équipe qui est un bon exemple de pragmatisme. C'est très solide devant, ils s'exposent le moins possible et envoient aussi pas mal de jeu. C'est une équipe pas marrante à jouer. En plus, leur chef (ndlr : Pierre Mignoni, entraîneur principal du LOU) est capable de bien faire passer les messages, on sera attendu là-bas.

Marc Clerc au plaquage la saison dernière face à Clermont.
Marc Clerc au plaquage la saison dernière face à Clermont. © Radio France - Justine Hamon

Après votre revers à Castres, que faut-il corriger pour espérer un résultat à Gerland ?

Il ne faudra pas baisser d'intensité, ne pas lever le pied une seconde, être pragmatique dès qu'on peut prendre des points. Dès qu'on peut breaker, il faut le faire car on voit qu'à l'extérieur, même avec dix points tu n'es pas à l'abri. Il ne faut pas baisser la vigilance, être sérieux et appliqué. Il faut se bagarrer pendant 80 minutes.

Certains de vos coéquipiers ont-ils besoin de souffler ?

Je pense que certains, avec les matches amicaux et trois bons matches de Top 14 dans les jambes, vont commencer à avoir l'organisme qui fatigue un peu. C'est normal, toutes les équipes tournent. Il va falloir faire tourner les hommes parce que les saisons sont très longues.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu