Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Top 14 : l'UBB laisse filer la victoire contre Montpellier (9-9)

-
Par , France Bleu Gironde

Dans un match marqué par de nombreuses approximations techniques, l'UBB, à 15 contre 14 pendant 20 minutes, n'a pas su concrétiser face à de ternes Montpelliérains, ce samedi au stade Chaban Delmas. Les Héraultais ont même arraché le match nul en fin de match.

Il y a eu davantage de mêlées que d'envolées, entre Bordeaux et Montpellier.
Il y a eu davantage de mêlées que d'envolées, entre Bordeaux et Montpellier. © Radio France - Justine Hamon

Bordeaux, France

"On se fait ch**er en tribunes, et toi, sur le terrain ?" En posant la question à Baptiste Serin à la mi-temps, le journaliste de Canal+, qui diffusait la rencontre, aura probablement résumé le sentiment général. Parce que, pendant 40 minutes, les en-avants auront succédé aux coups de pied d'occupation, aux ballons tombés, et aux mêlées faites et refaites. Au milieu de tout cela, un carton jaune pour le Montpelliérain Benjamin Fall, sur une faute grossière. Le tableau d'affichage, lui, avait évolué trois fois, deux pénalités de Serin pour Bordeaux, et une de Ruane Pienaar pour Montpellier (6-3, mi-temps).

Heureusement, l'UBB revenait sur la pelouse avec de meilleures intentions. Plusieurs percées, notamment de Radradra, une occupation étouffante pour les Montpelliérains.  Baptiste Serin concrétisait la domination bordelaise en mêlée (9-3, 54e).  Mais ce gros quart d'heure ne se soldait que par trois points (voire ci-dessous), vite annulés par une pénalité de Goosen sur sa seule incursion dans le camp bordelais de la mi-temps (9-6, 65e). 

Alexandre Roumat : "On n'arrive pas à finir les coups"

Les dix minutes suivantes étaient crispantes, et à l'avantage des hommes de Vern Cotter. Goosen manquait une pénalité, Du Plessis faisait une faute à un mètre de la ligne girondine. Mais, comme l'UBB n'arrivait pas à garder le ballon, elle allait finir par se faire punir. Sur un déblayage illicite de Jandre Marais, Johan Goosen égalisait d'une pénalité sur les 45 mètres (76e). La balle de match était bordelaise, mais Adrien Pélissié la laissait échapper. Encore un avant... le 10e de la partie côté bordelais. 

Le fait du match : Bordeaux n'a pas concrétisé

Après, on l'a dit, une très terne première mi-temps, Rory Teague avait dû passer un savon à ses joueurs, étant donné le début de seconde période qu'ils ont réalisé. Mais, entre la 40e et la 60e, au bout de 20 minutes ultra-dominées, et passées en grande partie à 15 contre 14 avec les cartons jaunes de Fall et Du Plessis, le tableau d'affichage était seulement passé de 6-3 à 9-3. 

Les deux pénalités manquées par Baptiste Serin auront pesé... - Radio France
Les deux pénalités manquées par Baptiste Serin auront pesé... © Radio France - Justine Hamon

Et pourtant, ce n'est pas faute d'avoir essayé. Un essai refusé, lorsque Nabuli, peut-être trop altruiste, remettait une passe en avant à Radradra (55e). Deux pénalités, identiques, des 25 mètres, légèrement à droite, manquées par Baptiste Serin, ce qui déclenchait quelques sifflets du public. Et puis, comme toujours dans ce match, des maladresses, des passes en avant, une diagonale un poil longue de Brock James... L'UBB avait manqué sa chance. Elle ne marquera plus un point. 

Le joueur : l'étincelle Semi Radradra 

Entré 20 minutes pour le premier match, muselé derrière une conquête déficiente pour le deuxième, Semi Radradra a connu son vrai premier bon match, complet avec l'UBB. 

Il avait même réussi à illuminer un peu la très terne première période, sur une percée, menée avec Ulupano Seuteni, qui avait abouti au carton jaune de Benjamin Fall (35e). Mais c'est en début de seconde période qu'il s'est illustré, mettant davantage de mouvement que dans les 40 premières minutes. En commençant par une passe volleyée pour George Tilsley, planqué en touche (42e). Puis une nouvelle infiltration dans la défense, suivie d'un ballon ramassé et d'une chistera pour Baptiste Serin, qui ne s'y attendait pas (44e). 

Le Fidjien aura été précieux en attaque mais aussi en défense, avec un grattage qui offrait une pénalité manquait par Serin (49e) puis un plaquage offensif sur Martin (62e). A son débit, un ballon échappé, alors qu'il allait filer à l'essai, même si le jeune Montpelliérain Vincent Martin avait bien défendu sur le coup (53e). Mais, avec Semi Radradra, il s'est enfin passé quelque chose. Le rôle du facteur X tant espéré...

Les réactions 

Le capitaine de l'UBB, Jefferson Poirot. - Radio France
Le capitaine de l'UBB, Jefferson Poirot. © Radio France - Arnaud Carré

Jefferson Poirot : "On a perdu deux points mais je suis loin d'être inquiet"

Les points du match 

UBB : trois pénalités de Serin (6e, 19e, 54e)

Montpellier : trois pénalités de Pienaar (40e) et Goosen (65e, 76e)

Les résultats de la 3e journée 

Le classement du Top 14 

Choix de la station

France Bleu