Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Rugby

Top 14 - UBB : "On ne nous a pas laissés jouer notre match à armes égales"

dimanche 6 janvier 2019 à 13:53 Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde

S'il ne conteste pas la supériorité des Palois qui ont mis fin samedi (40-23) à la belle série girondine, le président de l'Union Bordeaux-Bègles Laurent Marti ne digère pas les incohérences dans l'arbitrage de Pierre Brousset. Interview.

Les décisions de Pierre Brousset, le benjamin des arbitres du Top 14, ont beaucoup fait parler dans le camp girondin.
Les décisions de Pierre Brousset, le benjamin des arbitres du Top 14, ont beaucoup fait parler dans le camp girondin. © AFP - Iroz Gaizka

Bordeaux, France

France Bleu : Votre colère est-elle retombée ?

Laurent Marti : Non. Il y a de la colère et de la frustration. Je viens de revoir le match tranquillement à froid parce que souvent on sait qu'à chaud on peut s'emporter. Là, il y a deux incohérences totales. Le sujet ce n'est pas de revenir sur le rouge (ndlr : adressé à Beka Gorgadze à la 10ème minute) même s'il peut être jugé sévère. D'ailleurs, il faut saluer le fair-play des Palois qui l'ont reconnu, Simon Mannix en tête. Merci et bravo à eux d'avoir cette grandeur d'esprit. Et ce n'est pas non plus la conduite du match. On trouve toujours des trucs à dire, un en avant par ci, un truc par là... 

On a Nans Ducuing qui prend un coup de coude violent dans la tête, sans doute le geste le plus violent de tout ce weekend de championnat, et celui-là n'est signalé ni par l'arbitre, ni par l'arbitre de touche, ni par l'arbitre vidéo.

Ce qui nous met terriblement en colère, c'est qu'à la 54ème minute, on a Nans Ducuing qui prend un coup de coude violent dans la tête, sans doute le geste le plus violent de tout ce weekend de championnat, et celui-là n'est signalé ni par l'arbitre, ni par l'arbitre de touche, ni par l'arbitre vidéo. A ce moment là, il y a 19-16 et dans la foulée on prend carton jaune pour Jefferson Poirot et deux essais. On aurait aimé pouvoir jouer ce match à quatorze contre quatorze à partir de la 54ème minute. Peut-être que Pau, qui a montré de très belles choses, aurait gagné d'ailleurs. Mais c'est d'une incohérence totale. Et puis à la 64ème, avant un autre essai palois, on a Alexandre Roumat qui se fait complètement dézinguer alors qu'il s'apprête à venir batailler dans un ruck par un Palois qui arrive hors-jeu. Je vois l'arbitre qui commence à diriger son sifflet vers la bouche et puis qui se reprend et qui laisse jouer. Ce sont deux incohérences, deux grosses fautes qui nous mettent en colère parce qu'on estime qu'on ne nous a pas laissés jouer notre match à armes égales. C'est dommage.

Laurent Marti aurait aimé que deux grosses fautes paloises soient également sanctionnées. - Radio France
Laurent Marti aurait aimé que deux grosses fautes paloises soient également sanctionnées. © Radio France - Justine Hamon

A l'arrivée, c'est une défaite et trois places perdues au classement...

On les aurait peut-être perdues, il faut être honnête. Pour moi à 19-16 il y a pénalité pour nous, carton rouge pour Pau et 26 minutes à jouer sans infériorité numérique. Peut-être qu'on aurait perdu quand même, je ne sais pas. Mais on a le sentiment qu'on pouvait les accrocher et faire mieux. 

Au delà de ce match, cette incohérence de l'arbitrage pose problème ?

On peut l'expliquer de différentes manières. D'abord il y a le contexte actuel qui est anxiogène, qui tend énormément tout le monde et qui fait certainement paniquer un petit peu les arbitres. On a beaucoup de jeunes arbitres aussi qui ont de la qualité mais qui n'ont peut-être pas la même expérience et la même sérénité face à ce genre de situation. J'ai vu aussi un geste lors de Racing / Toulon. Il y a un rouge évident et ça finit en jaune. On ne sait plus trop... Et le problème de l'incohérence c'est qu'elle change le cours des matches et dans le Top 14, ça peut avoir des conséquences hyper importantes pour les clubs.