Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

VIDÉO - Top 14 : l'Union Bordeaux-Bègles "ne peut pas se cacher"

Par

Invité ce lundi de notre émission "100% UBB", le centre Rémi Lamerat estime que, sauf catastrophe, l'Union Bordeaux-Bègles sera au rendez-vous des phases finales. L'ancien Clermontois s'avoue surpris par la progression de sa nouvelle équipe.

Rémi Lamerat, invité de 100% UBB. Rémi Lamerat, invité de 100% UBB.
Rémi Lamerat, invité de 100% UBB. © Radio France - Mélanie Juvé

Après Castres en 2014 et Clermont en 2017, Rémi Lamerat va-t-il retourner au Stade de France sous de nouvelles couleurs, celles de l'UBB ? Il est bien sûr trop tôt pour répondre même si le trois-quart centre assure que le parcours des Girondins force le respect.

Publicité
Logo France Bleu

"Vous savez comment on est, on a toujours tendance à être très prudent parce que c'est un championnat tellement imprévisible et qui ne laisse vraiment pas le droit à l'erreur. C'est dur de faire des prévisions à ce moment-là de l'année. Mais l'écart est tel qu'on ne peut pas se cacher. Si fin mai, on n'est pas dans les six c'est qu'on aura vraiment déconné."

Si fin mai, on n'est pas dans les six c'est qu'on aura vraiment déconné.

"Au delà de la fierté d'être leader, chose hyper positive mais assez anecdotique, le gros point positif c'est que j'ai l'impression qu'on progresse tout le temps. Sortie après sortie, on voit que les petites erreurs du passé nous servent de leçon, qu'on arrive à élever notre niveau de jeu, d'engagement et de précision. J'ai l'impression qu'on arrive à avoir un peu plus de maîtrise et de contrôle à l'image des grandes équipes que j'ai eu la chance de connaître avant. Et ça pour moi c'est la grosse surprise."

Si Rémi Lamerat estime que d'autres équipes du Top 14 ont un vécu en commun supérieur à celui de l'UBB, il ne s'interdit pas de rêver. "Ce serait génial, ce sont des super moments, de super souvenirs. Quand on quitte le Stade de France avec le Bouclier ou sans, on n'a qu'une envie c'est d'y retourner, de revivre ces émotions, cette ferveur, de faire monter toute une ville à Paris, de se sentir soutenu, c'est quelque chose d'assez incroyable."

loading
Publicité
Logo France Bleu