Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Top 14 - UBB : parole à la défense

lundi 27 novembre 2017 à 7:02 Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde

Tenue samedi en échec par Brive (27-27), l'Union Bordeaux-Bègles a connu des errements défensifs qui lui ont sans doute coûté deux points. L'opération "serrage de boulons" sera nécessaire pour espérer un résultat à Pau.

Les Girondins ont donné trop de points à Brive samedi.
Les Girondins ont donné trop de points à Brive samedi. © Radio France - Justine Hamon

Au classement des attaques, l'UBB est en bonne compagnie. Seuls La Rochelle et Montpellier ont marqué plus de points qu'elle. Mais c'est défensivement que le bât blesse. Avec 287 points et 35 essais encaissés, soit plus de trois par match en moyenne, l'Union pointe à un dixième rang peu en rapport avec ses objectifs.

La règle de trois

La saison passée, l'équipe girondine avait encaissé 52 essais (7ème rang des défenses). Si elle est donc plus efficace offensivement, elle peine à trouver l'équilibre nécessaire pour gagner en imperméabilité. Samedi face à Brive, l'UBB a concédé quatre essais à une équipe qui n'en avait inscrit que treize depuis le début du championnat.

On est nul sur les renvois, sur la défense, tout y est passé — Laurent Marti

"On est nul sur les renvois, sur la défense, tout y est passé" pestait le président Laurent Marti samedi soir, faisant notamment référence au deux essais de Benjamin Lapeyre. Le premier sur un renvoi où aucun Bordelais ne touche le ballon, le second sur une absence de couverture qui permet à Samuel Marques d'envoyer son ailier derrière la ligne.

Apisai Naqalevu, symbole d'une UBB qui avance mais qui oublie parfois quelques principes de base en défense. - Radio France
Apisai Naqalevu, symbole d'une UBB qui avance mais qui oublie parfois quelques principes de base en défense. © Radio France - Justine Hamon

"C'est nous qui leur donnons les points et on les laisse dans la partie, enrage Yann Lesgourgues. Contre Agen déjà, on avait eu une alerte." Sur ces deux matches, la défense girondine a eu un côté élastique qui cadre mal avec les exigences du Top 14. Des sautes de concentration, un manque de lucidité, des plaquages ratés et une lecture du jeu adverse qui laisse parfois à désirer. A la décharge de l'UBB, le poids des absences notamment dans une ligne de trois-quarts où des joueurs comme Fa'asiu Fuatai, Ed Fidow et Apisai Naqalevu sont encore en phase de découverte du Top 14.

"On a donné trop de points facilement sur des choses relativement simples, reprend en écho son manageur Jacques Brunel, des sorties de camp où on a été très approximatif." Des scories qu'il vaudra mieux évacuer pour la suite de la saison. A commencer par samedi sur la pelouse d'un stade du Hameau où l'Union sera très attendue par la Section Paloise.