Rugby

Top 14 - UBB : pour Baptiste Serin, "c'est de mieux en mieux"

Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde vendredi 23 septembre 2016 à 14:29

Baptiste Serin lors du match face au Racing 92.
Baptiste Serin lors du match face au Racing 92. © Radio France - Justine Hamon

Après avoir manqué le déplacement à Clermont et avant de rejoindre le XV de France à Marcoussis, le demi de mêlée international de l'Union Bordeaux-Bègles fait son retour ce samedi (18h30) face à Lyon. Avec appétit et envie de prouver que l'Union est sur la bonne voie.

France Bleu : On vous avait vu très inquiet après votre sortie sur blessure face à Bayonne. Vous n'aurez finalement raté qu'un seul match...

Baptiste Serin : Je me dis que je m'en sors plutôt bien (ndlr : béquille au quadriceps) parce que j'ai quand même beaucoup souffert sur le coup et dans la semaine du match manqué contre Clermont. J'ai encore quelques douleurs mais les docteurs m'ont dit qu'il n'y avait rien de très grave. Je serai donc apte samedi.

C'est une nécessité pour l'UBB de battre le promu lyonnais ?

Promu, pas promu, grosse équipe....On se doit de gagner tous les matches à domicile surtout qu'on a déjà perdu ici face à Montpellier. On a envie de se racheter et de ne plus reproduire cette erreur là. D'autant plus qu'on sort d'un match un peu loupé contre Clermont. On a vraiment envie de renouer avec la victoire.

Je pense qu'on progresse de match en match, on arrive à avoir une fluidité dans le jeu qu'on avait un peu perdue l'année dernière où on était un peu frileux je trouve. On commence à gagner en maturité. On a tous envie de développer du jeu tout en étant plus réaliste pour détacher les équipes adverses.

Voir l'UBB 12ème au classement, ça pèse sur le moral ?

Non, on s'en fout. Ça ne fait que cinq journées donc on n'y fait pas trop attention. Ce qu'on a envie de trouver en ce début de saison c'est surtout de la confiance dans notre jeu, être sûrs de ce qu'on fait, apporter des modifications par rapport à l'année dernière, que ça aille dans le bon sens et surtout que les joueurs s'y retrouvent pour produire le jeu voulu tout en gagnant en réalisme et en pragmatisme.

Où en êtes vous par rapport à ce que vous voulez mettre en place ?

Je pense qu'on progresse de match en match, on arrive à avoir une fluidité dans le jeu qu'on avait un peu perdue l'année dernière où on était un peu frileux je trouve. On commence à gagner en maturité. On a tous envie de développer du jeu tout en étant plus réaliste pour détacher les équipes adverses. Dans la circulation, dans la répartition des joueurs, c'est de mieux en mieux. J'espère que ça va continuer comme ça et surtout qu'il y aura des points au tableau d'affichage et des points au classement.

Baptiste Serin, l'une des révélations de la tournée en Argentine, va retrouver le XV de France. - Radio France
Baptiste Serin, l'une des révélations de la tournée en Argentine, va retrouver le XV de France. © Radio France - Justine Hamon

Vous êtes-vous fixé des objectifs comptables lors des trois matches à venir avant la coupe d'Europe ?

Je les garderai pour nous. L'important c'est déjà de se faire plaisir, de gagner des matches et de ne pas avoir de faux pas à la maison. C'est le plus important.

Ce que m'a apporté cette tournée, c'est un peu de maturité, d'expérience, le fait de découvrir un autre groupe et d'essayer de se fondre dans ce moule là. Tous les nouveaux ont été bien intégrés et on a répercuté ça sur le terrain avec beaucoup d'enthousiasme et de plaisir. Je pense que la victoire du deuxième match n'est pas anodine par rapport à ça.

Votre regard sur le parcours du LOU ?

C'est un promu qui découvre le Top 14 avec une phase d'adaptation. Dans le roulement de l'équipe, ils sont en train de se jauger même s'il y a quand même beaucoup d'expérience dans cette équipe. A la maison, je les ai trouvés assez solides dans tous les compartiments du jeu, toutes les bases du rugby que ce soit le combat, l'agressivité, les choses simples. A l'extérieur, ils sont tombés sur des morceaux (ndlr : Racing 92 et La Rochelle) et je pense qu'ils ne sont pas encore dans cette compétition. J'espère que ce ne sera pas le cas samedi.

Vous avez découvert le XV de France cet été en Argentine. Avec quel état d'esprit allez vous retrouver les Bleus à Marcoussis ?

Pour l'instant, j'avoue que je n'y pense pas trop, je m'y pencherai à la fin du match. Ce que m'a apporté cette tournée, c'est un peu de maturité, d'expérience, le fait de découvrir un autre groupe et d'essayer de se fondre dans ce moule là. Tous les nouveaux ont été bien intégrés et on a répercuté ça sur le terrain avec beaucoup d'enthousiasme et de plaisir. Je pense que la victoire du deuxième match n'est pas anodine par rapport à ça. Marcoussis, je m'y rends avec beaucoup d'impatience parce que c'est un honneur de retourner là-bas mais je préfère me pencher sur le match de samedi dans l'immédiat.

Partager sur :