Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Top 14 : le Racing gâche la fête de l'UBB (15-39)

dimanche 29 avril 2018 à 14:37 Par Thomas Coignac, France Bleu Gironde

C'était une après-midi à faire la fête, à honorer ceux qui partaient. Mais si l'hommage du stade Chaban Delmas, ce dimanche a été beau, les 80 minutes précédentes ont été pénibles. Et l'Union Bordeaux-Bègles a été punie par des Racingmen tout en maîtrise.

Blair Connor arrêté à quelques mètres de la ligne par la meilleure défense du Top 14.
Blair Connor arrêté à quelques mètres de la ligne par la meilleure défense du Top 14. © Radio France - Justine Hamon

Bordeaux, France

Hugh Chalmers, Met Talebula, Ole Avei, même s'il portait le maillot du Racing...  Tous auront marqué l'histoire de l'UBB. Et ils ont été honorés après la rencontre par Laurent Marti et le club. Mais ces mohicans, qui avaient accompagné la montée du club en Top 14, n'auront pas eu l'occasion de partir sur une victoire. Parce que le Racing était trop fort. 

Pauvre première période

Le début de match donnait le ton. Le Racing, sûr de sa force, enchaînait les temps de jeu. Et, pour sa première incursion dans les 22 mètres, le troisième ligne bordelais Mahamadou Diaby était pris pour hors-jeu. Sur la droite, des 25 mètres, Dan Carter ouvrait le score (0-3, 5e). 

De son côté, l'UBB, comme trop souvent cette saison, balbutiait ses touches, avec deux lancers perdus, dont l'un dans les 22 mètres franciliens. Pendant ce temps-là, M.Cayre ne se faisait pas que des amis, en sanctionnant Mahamadou Diaby pour un raffut un peu appuyé dans la gorge d'Antoine Claasen (17e). 

Et, comme sur un air de déjà-vu, l'UBB allait se faire punir, sans que le Racing n'ait besoin de venir souvent dans les 22 mètres. Leur deuxième incursion allait être un ballon cafouillé par les Girondins. Sous ses poteaux, Tian Schoeman ne relâchait pas son ballon sous la pression de Virimi Vakatawa. Carter doublait la mise (0-6, 25e). 

Les Bordelais du capitaine Jandre Marais impuissants. - Radio France
Les Bordelais du capitaine Jandre Marais impuissants. © Radio France - Justine Hamon

Le Raicing jouait à sa main, et il fallait attendre la 28e minute pour voir le premier franchissement des Bordelo-Béglais, par Nans Ducuing. Mais la passe de l'arrière vers Blair Connor terminait en touche. Trop maladroits, les joueurs de l'UBB n'exploitaient pas les quelques erreurs des Ciel et Blanc, qui perdaient plus que ballon qu'à l'habitude. 

L'UBB termine bien sans scorer

Et c'est sur un coup de filou que l'UBB allait obtenir sa première occasion d'essai. Touche rapidement jouée entre Adrien Pélissié et Baptiste Serin. Le jeu rebondissait avec Vadim Cobilas, Diaby, puis Apisai Naqalevu. Mais le centre fidjien échappait le ballon devant la ligne. 

Dans la continuité, l'UBB obtenait deux pénalité dans l'axe.Sur la première, à 40 mètres, Rory Teague demandait à jouer une pénaltouche. Dans la continuité, Blair Connor était stoppé à un mètre de la ligne, et les Bordelo-Béglais obtenaient une nouvelle pénalité dans l'axe. Cette fois-ci ils choisissaient la mêlée. Mais après un ultime ballon cafouillé, l’arbitre sifflait la pause. 

L'UBB reprenait bien la seconde période également. Et débloquait son compteur par Baptiste Serin, qui passait une pénalité après que le Racing ait écroulé un maul (3-6, 45e). Et, alors que tout allait bien pour les Girondins, ils allaient encaisser un essai casquette. Un de plus, à Chaban Delmas... Après un tour de magie et une passe après contact de Nakarawa, Serin volleyait une longue passe sautée, dans les mains de... Louis Dupichot. L'arrière du Racing n'avait plus qu'à aplatir en coin. Et Carter transformait. 

Si les hommages commençaient avec la sortie d'Ole Avei, ovationné par tout le stade, les joueurs de l'UBB essayaient, quand même, d'aller chercher quelque chose. Mais Ed Fidow, puis Jean-Baptiste Dubié échappaient le ballon alors que la différence était faite. 

Et, de nouveau, les Bordelais allaient se faire punir. Baptiste Serin, qui avait déjà complètement manqué une chistera quelques minutes avant, voyait sa passe au centre du terrain interceptée par Juan Imhoff. 60 mètres plus loin, l'Argentin résistait au retour de Blair Connor et aplatissait. Transformation réussie par Dan Carter (3-20, 60e). 

Fin de match en roue libre

Les Racingmen déroulaient ensuite. Et la qualité de leurs trois-quarts payait. En bout de ligne, Virimi Vakatawa décalait en bout de ligne Teddy Thomas, qui aplatissait en coin (3-27, 65e). La punition continuait ensuite. L'UBB essayait de jouer dans ses 22 mètres, et Juan Imhoff interceptait une passe de Nans Ducuing (3-34, 73e)

Pour garder le sourire, l'UBB allait avoir une vraie réaction d'orgueil dans les 5 dernières minutes. Jean-Baptiste Dubié et Florian Dufour allaient derrière la ligne, après deux belles percées signées Diaby et Serin (15-34, 78e). Mais tout cela allait rester anecdotique, d'autant que le Racing allait récupérer son bonus, par un essai de Leone Nakarawa à la sirène.