Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Top 14 - UBB : Radradra et Cordero, duo pour aller plus haut

-
Par , France Bleu Gironde

Une nouvelle fois, les facteurs X de l'Union Bordeaux-Bègles lui ont permis samedi face à Lyon (37-19) de débloquer un match. Les deux hommes commencent à affoler les statistiques et le leader du Top 14 en profite.

Semi Radradra et Santiago Cordero ont inscrit 20% des essais de l'UBB depuis le début de saison.
Semi Radradra et Santiago Cordero ont inscrit 20% des essais de l'UBB depuis le début de saison. © Radio France - Justine Hamon

Il serait bien sûr malvenu, voire, malhonnête d'expliquer la prise de pouvoir de l'UBB par le rendement de ses deux trois-quarts. Mais le duo pèse. Et de plus en plus. 

Semi Radradra et Santiago Cordero ont déjà inscrit quinze essais cette saison toutes compétitions confondues. Face au LOU, le Fidjien, auteur d'un doublé, a permis de maintenir son équipe à flots avant que l'Argentin prenne le relais pour offrir un essai à Seta Tamanivalu puis inscrire celui du bonus offensif.

Une doublette décisive donc et notamment lors des rendez-vous importants. Fin novembre, Semi Radradra avait écœuré le Racing 92 à l'Arena (30-34). Un mois plus tard, Santiago Cordero lui rendait la politesse à Pau (23-27). Le duo avait aussi idéalement lancé l'UBB lors de la victoire en Challenge Cup face à Edimbourg (32-17) pour offrir au club une première qualification en quart de finale. 

Le collectif d'abord

"Capables de fulgurances terribles" selon les mots de Christophe Urios, les deux hommes bonifient le travail du collectif. "On ne les voit pas tout le match, remarque le capitaine Mahamadou Diaby, mais quand on les voit, souvent ça va au fond." Un collectif dans lequel ils se fondent sans rien revendiquer mais à qui ils apportent leur expérience et leur talent de finisseur.

Auteur d'une première saison discrète en Gironde (20 matches, 4 essais), Semi Radradra, dans la foulée d'une coupe du monde réussie, rappelle qu'il est sans doute un des meilleurs trois-quarts de la planète. La qualité de ses premiers appuis, la fluidité de sa course et la lecture des trajectoires en font un joueur quasiment impossible à stopper une fois lancé. "Les fulgurances de Semi, il en fait deux ou trois à l'entraînement avant de les faire en match, avoue Diaby. Pareil pour Santiago."

L'ancien ailier des Chiefs d'Exeter a vite trouvé ses marques dans ce Top 14 qu'il découvre.  - Radio France
L'ancien ailier des Chiefs d'Exeter a vite trouvé ses marques dans ce Top 14 qu'il découvre. © Radio France - Justine Hamon

Dans un style moins aérien, le lutin argentin est lui aussi un vrai poison. Son terrain de jeu, les petits espaces dans lesquels ses appuis courts font des ravages. La presse britannique l'avait unanimement élu dans l'équipe type de la Premiership la saison dernière, saison où il avait inscrit 10 essais en 18 matches avant de se blesser et de manquer les phases finales avec Exeter. L'ancien Puma (29 sélections) a changé d'équipe. Pas de rythme.

Et si le président Laurent Marti n'a pas pu et pas voulu s'aligner sur les propositions financières de Bristol pour conserver Semi Radradra, il va devoir trouver les arguments s'il veut retenir son ailier qui sera en fin de contrat en 2021.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu