Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Top 14 - UBB | Romain Lonca voit le bout du tunnel

lundi 10 août 2015 à 7:30 Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde

Absents des terrains depuis mi-janvier à cause d'une pubalgie qui lui a valu de passer deux fois sur la table d'opération, le jeune ouvreur estime que son retour à la compétition n'est qu'une question de jours. Il a hâte de rattraper le temps perdu et de se frotter à une concurrence qui s'annonce féroce au sein d'une UBB ambitieuse.

Romain Lonca, spectateur attentif du dernier Bayonne / UBB.
Romain Lonca, spectateur attentif du dernier Bayonne / UBB. © Radio France

France Bleu Gironde : Où en êtes-vous ?

Romain Lonca  : Ca va mieux. J’ai eu un début de préparation un peu difficile parce que j’ai rechuté deux fois. C’était un peu compliqué. Là, je commence à revenir, à retrouver de bonnes sensations. Pour l’instant ça va.

Pourquoi ces rechutes ?

Ce sont les suites de l’opération, il faut en passer par là. Comme l’opération a fait saigner le tendon, il y a des plaques de sang entre les tissus et ce sont ces adhérences qui lâchent progressivement. C’est douloureux mais ce n’est pas grave et c’est juste une histoire de temps.

A quand votre retour en compétition ?

Je n’ai pas fait trop de contacts, seulement de l’opposition à 50%  et du jeu au pied placé et pas trop long. Si ce n'est pas à la Rochelle jeudi, ce sera la semaine suivante pour la reprise du Top 14 face à Castres ou celle d’après. C’est juste une question de jours maintenant.

Il y a des retouches sur un plan de jeu déjà en place et bien ancré. Il n’y aura rien de révolutionnaire par rapport à l’année dernière mais il faudra qu’on garde cette dynamique en apportant quelques touches de précision supplémentaires. De la rigueur aussi.

C’est quand même un contre-temps fâcheux quand on voit la concurrence qu’il va y avoir à l’UBB…

C’est sûr que ça va être chaud chaque week-end. C’est à nous de tout faire aux entraînements pour gagner notre place et d’être performant quand on aura la chance de jouer.

Comment avez-vous traversé cette longue absence ?

Je n’ai pas eu beaucoup de blessures avant mais j’ai eu cette pubalgie qui m’a poursuivi cinq-six mois. Ca fait partie du jeu. J’ai moi aussi saisi des occasions quand d’autres ont été blessés. Ce n’est pas évident quand on voit les copains qui se sentent bien sur le terrain et qu'on reste un peu à l’écart. Ca fait quelques temps que je reviens vraiment dans le groupe, ça fait plaisir.

Romain Lonca n'a plus joué depuis le 16 janvier. C'était en Challenge Cup face aux London Welsh. - Radio France
Romain Lonca n'a plus joué depuis le 16 janvier. C'était en Challenge Cup face aux London Welsh. © Radio France

Vous sentez, année après année, que les séances d’entraînements sont plus denses et relevées ?

Le rythme et la vitesse des entraînements augmentent. On commence à tous se connaître aussi et c’est normal que chaque saison on élève notre niveau et notre ambition. C’est ce qui se passe cette année et j’espère que ça va se sentir au niveau des résultats.

Le staff a changé en partie, est-ce que le jeu de l’UBB va évoluer ?

Il y a des retouches sur un plan de jeu déjà en place et bien ancré. Il n’y aura rien de révolutionnaire par rapport à l’année dernière mais il faudra qu’on garde cette dynamique en apportant quelques touches de précision supplémentaires. De la rigueur aussi et la répétition des gestes de qualifité. Tout cela sera déterminant.

L’UBB sera encore plus attendue cette saison ?

C’est sûr mais cette pression, on est allé la chercher en se qualifiant pour la Champions Cup et en faisant une belle saison avec un Top 6 qui nous a échappé d’un rien. Chaque année on progresse, et cette saison le maître mot ce sera d’évoluer et d’être performant.