Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Top 14 - UBB : se relever à Toulon

-
Par , France Bleu Gironde

Sonnée par sa défaite à domicile face à Castres, l'Union Bordeaux-Bègles espère encore accrocher les phases finales. Et vu son calendrier démentiel, la victoire ce dimanche (12h30) au stade Mayol lui est clairement conseillée.

Au match aller (36-25), l'UBB avait résisté à la puissance du RCT.
Au match aller (36-25), l'UBB avait résisté à la puissance du RCT. © Radio France - Justine Hamon

Bordeaux, France

Il y a quinze jours, l'UBB est passée au travers d'un match qu'elle savait pourtant crucial et qu'elle avait, croyait-elle, préparé au mieux. Elle s'est réveillée comme un boxeur groggy dans les cordes après un vilain uppercut. 

"C'était notre mauvais match de la saison, soupire l'ailier australien Blair Connor. Ça arrive une fois chaque année mais pour nous, c'est un mauvais timing. Parce que c'est presque la phase finale. Ça se complique pour aller dans le Top 6 mais on va continuer à se battre pour la fin de la saison."

Toujours fanny à Mayol

Battue par meilleur et plus expérimenté, l'UBB assure s'être relevée et avoir bossé dur pendant deux semaines à l'image de la séance très énergique proposée jeudi aux fidèles du stade André-Moga. A Mayol, l'Union met les pieds dans un stade où l'attend un RCT qui y souffle le chaud et le froid mais où elle a perdu sept fois depuis son accession en Top 14 en 2011.

"Avec Bordeaux, ça a été compliqué, reconnaît Jean-Baptiste Dubié qui y a joué son premier match professionnel avec Mont-de-Marsan en juin 2008. On a souvent pris des cartons rouges, souvent joué en infériorité, on a eu des matches où on a subi. C'est une atmosphère, une histoire, des gros joueurs. J'aime ce stade et cet environnement mais quand je rentre sur le terrain, je ne fais pas le fier. Je sais que ça va être costaud."

L'UBB de Jean-Baptiste Dubié va-t-elle lâcher les chevaux à Mayol ? - Radio France
L'UBB de Jean-Baptiste Dubié va-t-elle lâcher les chevaux à Mayol ? © Radio France - Justine Hamon

Jean-Baptiste Dubié : "J'aime ce stade (..) mais quand je rentre sur le terrain, je ne fais pas le fier."

Si l'équipe girondine, très légèrement retouchée, s'avance avec humilité c'est aussi parce que ses résultats à l'extérieur (deux victoires) ne lui autorisent pas à bomber le torse. Elle va donc tenter à nouveau sa chance chez un RCT qui va mieux mais qui n'a plus d'objectif comptable.

"On a mis une stratégie en place, explique le jeune pilier Thierry Paiva. On va la jouer à fond pour essayer de faire quelque chose de beau là-bas." Mais dans quel état d'esprit sera cette équipe qui semble prisonnière d'un schéma de jeu qu'elle s'est approprié mais qu'elle ne maîtrise pas complètement ? 

Faire mieux dans l'exécution d'un rugby fait de pression et d'occupation ou faire autrement en assumant clairement son potentiel offensif, c'est le dilemme d'une UBB qui a une première occasion à Mayol de rectifier le tir. Et qui, vu son calendrier (Lyon, Toulouse, La Rochelle), a tout intérêt à taper dans le mille dès dimanche. Sinon, elle risque fort de voir une nouvelle fois la porte des barrages lui claquer au nez.

Les résultats de la 23ème journée

Le classement du Top 14

Choix de la station

France Bleu