Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Top 14 - UBB : un Lyon pour se remettre à rugir

samedi 27 octobre 2018 à 17:48 Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde

Après une quinzaine de Challenge Cup où elle ne s'est pas rassurée, l'Union Bordeaux-Bègles compte sur la venue du LOU ce dimanche (12h30) pour retrouver la victoire et, peut-être, livrer le match référence qu'elle attend toujours.

L'UBB est encore trop branchée sur courant alternatif pour savoir à quoi elle peut prétendre.
L'UBB est encore trop branchée sur courant alternatif pour savoir à quoi elle peut prétendre. © Radio France - Justine Hamon

Bordeaux, France

Que vaut cette UBB ? La question pourrait faire sourire alors qu'on approche du tiers de la phase régulière. Mais l'Union n'a pas encore produit le match sur lequel elle pourrait vraiment s'appuyer. Impression confirmée par son ouvreur Brock James.  "Ce qui nous manque, c'est un match de 80 minutes. Contre Clermont, on a dominé la première mi-temps avant vingt minutes à vide. A Agen c'était pareil, on n'a pas existé en première période. On en est tous conscients, donc le premier pas, c'est de rectifier ça." Exemples auxquels on pourrait ajouter une demi-heure catastrophique à Grenoble ou un deuxième acte fébrile face au Stade Rochelais après 40 minutes d'excellence.

Huit jours pour se situer

Si l'UBB est encore à temps partiel, elle a au moins le mérite de monter le curseur quand elle sent le danger arriver. Toujours invaincue chez elle, l'équipe girondine y a maté Clermont puis La Rochelle et s'apprête à montrer les crocs face à un Lyon qui arrive avec une quinzaine de Champions Cup (défaites face aux Cardiff BLues et chez les Saracens) dans les pattes. "Ça fait plusieurs années que c'est comme ça ici à Bordeaux, reconnaît le deuxième ligne Cyril Cazeaux. C'est lors des gros matches qu'on est les meilleurs. C'est un peu plus facile parce qu'on a la boule au ventre. Lyon, c'est maintenant un des cadors du Top 14. Du coup, ce match ça fait un moment qu'on y pense."

Ça va être un bon indicateur de ce qu'on peut faire cette année — Brock James au sujet de l'enchaînement Lyon et Toulouse

La peur du LOU, responsable du non-match livré samedi dernier en Challenge Cup face à l'USAP (25-25) ? C'est une hypothèse à défaut d'une excuse.  "C'était médiocre, avoue Jean-Baptiste Poux en charge de la mêlée, on a manqué d'engagement. J'espère que dimanche on mettra de meilleurs ingrédients pour l'emporter."

Jean-Baptiste Poux s'est penché sur la conquête lyonnaise, l'une des meilleures du Top 14. - Radio France
Jean-Baptiste Poux s'est penché sur la conquête lyonnaise, l'une des meilleures du Top 14. © Radio France - Justine Hamon

Jean-Baptiste Poux : "Il faut croire en nous"

L'UBB se méfie d'un adversaire dense et difficile à manœuvrer et qui s'est déjà imposé cette saison à Perpignan (16-22) et au Racing 92 (13-19) lors de la dernière journée. "C'est une équipe qui est au dessus de nous aujourd'hui" concède l'ancien pilier international. 

Mais une équipe que l'UBB a la possibilité, en cas de victoire, de rejoindre au classement avant d'aller tenter un coup à Toulouse, dans un derby de la Garonne, où elle a souvent fait bonne figure. "Ça va être un bon indicateur de ce qu'on peut faire cette année, acquiesce Brock James qui remettra dimanche sa casquette de joueur. Deux gros challenges nous attendent.

Premiers pas en Top 14 cette saison pour Laurent Delboulbès. - Radio France
Premiers pas en Top 14 cette saison pour Laurent Delboulbès. © Radio France - Justine Hamon

Pour le premier, le staff a procédé à cinq changements. Outre Brock James, le pilier droit Vadim Cobilas, le deuxième ligne Cyril Cazeaux, le troisième ligne Alexandre Roumat et l'arrière Nans Ducuing reviennent dans le XV de départ. Sur le banc, première apparition en Top 14 pour le pilier gauche Laurent Delboulbès alors qu'à droite, le jeune Géorgien Lasha Tabidze remplace Lekso Kaulashvili dont la saison est terminée.

La compo :

Le XV : Ducuing - Connor, Radradra, Seuteni, Tilsley - James (o) Serin (m) - Roumat, Amosa, Diaby - Cazeaux, Galarza - Cobilas, Maynadier, Poirot.

Remplaçants : Pelissié, Delboulbès, Douglas, Gorgadze, Lesgourgues, Méret, Dubié, Tabidze.

Les résultats de la 8ème journée

Le classement du Top 14