Rugby DOSSIER : Toute l’actualité du Top 14

Top 14 : Ugalde se défend d'avoir fait une "fourchette", Batlle juge le geste clair

Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin lundi 12 septembre 2016 à 16:23

C'est lors de cet essai d'Armand Batlle que Matthieu Ugalde est soupçonné d'avoir commis une fourchette
C'est lors de cet essai d'Armand Batlle que Matthieu Ugalde est soupçonné d'avoir commis une fourchette © Maxppp - Christophe Agostinis

L'ouvreur du CA Brive sort du silence, ce lundi après-midi, au lendemain de la défaite du CAB à Grenoble (36-23). Une rencontre marquée par un geste de la main du Corrézien dans la zone des yeux d'un adversaire, qui pourrait lui valoir une lourde suspension.

"Pour moi, ce n'est pas une fourchette. J'ai le poing fermé." Voilà ce qu'affirme Matthieu Ugalde, ce lundi après-midi, au lendemain de la défaite du CAB à Grenoble (36-23) lors de la 4e journée du Top 14. Un match marqué par une bagarre générale qui conduit les deux clubs à vouloir citer des adversaires respectifs devant la commission de discipline de la Ligue Nationale de Rugby.

Fourchette ou pas fourchette ?

Parmi les gestes qui font beaucoup parler depuis ce dimanche, il y a celui de l'ouvreur du CAB après l'essai de l'ailier grenoblois Armand Batlle. Un geste largement qualifié de fourchette (contact des doigts avec la zone des yeux d'un adversaire) sur les réseaux sociaux, mais dont se défend Matthieu Ugalde qui ne souhaite plus parler à la presse après ces quelques mots dans Sud Ouest. Mais son adversaire, Armand Batlle, n'a pas franchement la même vision des choses.

"Pour moi, le geste est clair et les images parlent d'elles-mêmes"
- Armand Batlle, ailier de Grenoble

"Je sens des pressions sur mon visage, et je me protège par la suite" , explique Armand Batlle. "Dans l'euphorie de l'essai, je ne fais pas attention à ça. Mais j'ai été très surpris par les images vues à l'issue du match dans le vestiaire. Il n'y a pas de séquelle, une petite égratignure. Mais c'est surtout sur le fond, je ne comprends pas son geste. Il ne faut pas voir ça sur un terrain de rugby." Et selon lui, le geste de Matthieu Ugalde ne laisse peu de place au doute. "Pour moi, le geste est clair, les images parlent d'elles-mêmes. Après, ce n'est pas à moi de juger du geste. Il y a une commission pour ça."

Les excuses d'Ugalde

Les deux hommes ont rapidement eu l'occasion d'en parler après la rencontre, confie Armand Batlle. "Matthieu est venu s'excuser. Même si je ne cautionne pas son geste et que je ne le comprends pas, j'ai apprécié ses excuses. Il m'a dit qu'il ne savait pas trop pourquoi il a fait ça, que c'est allé vite. Maintenant, c'est à la commission de discipline de faire son travail." Le Briviste devrait logiquement être cité devant cette commission de discipline. Le barème des suspensions pour une fourchette va de 12 à 208 semaines.