Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby
Dossier : Top 14 : résultats, classement et calendrier

Top 14 - Un gâteau basque de Noël pour Brive, auteur d'un match nul à Bayonne

-
Par , France Bleu Limousin

Brive est allé décrocher le match nul à Bayonne (6-6) ce samedi pour la 11e journée. Au terme d'une rencontre disputée dans des conditions dantesques, le CAB réalise une bonne opération comptable dans la course au maintien chez un concurrent direct.

Le CA Brive de Peet Marais et Thomas Acquier ramène deux points de son match à Bayonne
Le CA Brive de Peet Marais et Thomas Acquier ramène deux points de son match à Bayonne © AFP - Gaizka Iroz

Bayonne, France

Pour le contenu du match, on repassera. Pour son résultat, Brive a incontestablement réalisé une bonne opération comptable au stade Jean Dauger, ce samedi, où le CAB est allé décrocher le match nul (6-6) et les deux points qui vont avec.

Disputé dans des conditions très difficiles, avec un fort vent et une pluie presque continue chariés par la tempête arrivant, le match n'a pas atteint des sommets de jeu, bien au contraire. " C'était un temps pour les canards, pas pour jouer au rugby" admet Jeremy Davidson, " et on a été bon sur les bases : en mêlée et en touche. On a été très vaillant en défense. On a mis les ingrédients nécessaires malgré que Bayonne soit très difficile à prendre ici ".

" On a fait une bonne opération [...] mais on n'a rien gagné non plus "

Car oui, dans un match globalement fermé, les défenses ont pris le pas sur les attaques. L'équipe qui manquerait le moins de maîtrise allait sûrement l'emporter. Mais Bayonne, dominateur sur deux ballons portés au coeur de la deuxième période, et qui s'est trop précipité au moment de marquer un essai finalement refusé (Edwin Maka coupable d'avoir rampé au sol, 68e), ne l'a pas fait. Brive, qui n'a pas eu de réelle occasion d'essai " et un jeu au pied parfois mauvais contre le vent en deuxième période " ajoute le manager du CAB, a su en tirer profit en restant solidaire en défense.

Le CA Brive prend des points chez un concurrent au maintien

Menés pour la première fois (6-3) à la 76e minute après une pénalité de Fajardo, les Corréziens ont donné un dernier coup de collier avant la sirène pour obtenir une pénalité à dix mètres des perches après une faute bayonnaise au sol. Un caviar que Laranjaira n'a pas manqué de convertir pour offrir le score de parité aux siens. " On a cru jusqu'à la fin, c'est très positif " embraye Jeremy Davidson, " on est en train de grandir comme équipe, en terme d'expérience. C'est bon pour le futur mais on n'a rien gagné non plus. On ne va pas faire la fête pendant une semaine, mais ce samedi , on a fait une bonne opération ". Car même si le CAB est toujours en quête de sa première victoire de la saison à l'extérieur en Top 14, il engrange deux nouveaux points en déplacement après celui du bonus défensif obtenu sur la pelouse de Castres. Surtout, Brive le fait chez un concurrent direct dans la course au maintien, ce qu'il n'avait pas su faire à Agen par exemple, et se met dans de bonnes dispositions pour la suite de la saison. " C'est positif et on ne va pas faire la fine bouche " commente Saïd Hireche, interrogé sur le choix logique de tenter la pénalité à la 80e minute, plutôt qu'aller en touche pour chercher la victoire. " Prendre deux points à Bayonne, tout le monde ne le fera pas " ajoute le capitaine. Pas le même point de vue du côté Bayonnais, où le manager Yannick Bru a pointé des décisions arbitrales litigieuses en fin de partie.

Côté blessures, le CAB rentre avec de la casse. Stuart Olding a mal à un oeil. Luka Japaridze, auteur de sa première prestation  (convaincante) en Top 14, est touché au genou droit et doit passer des examens pour connaître la nature de la gravité. Seva Galala est lui sorti avec le bras en écharpe dans son maillot. Enfin, James Johnston souffre d'une commotion cérébrale.

La 11e journée

Le classement

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu