Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Top 14 : Un nul au goût de défaite pour l'Aviron Bayonnais face à Pau

samedi 4 mars 2017 à 22:25 Par Thibault Vincent, France Bleu Pays Basque

Le derby des Pyrénées Atlantiques entre Bayonne, dernière du Top 14, et l'ambitieux club de la préfecture, la Section Paloise, s'est conclu par un match nul (25-25) lors de la 19e journée. Un résultat qui frustent les Basques, quasi relégués, désireux de remporter toutes leurs rencontres à domicile.

Le 2e ligne bayonnais Pablo Huete, au milieu de 3 palois, s'apprête à faire une passe à une main décisive pour Baptiste Chouzenoux sur l'essai de l'Aviron
Le 2e ligne bayonnais Pablo Huete, au milieu de 3 palois, s'apprête à faire une passe à une main décisive pour Baptiste Chouzenoux sur l'essai de l'Aviron © AFP - Gaizka Iroz

Bayonne, France

Les Bayonnais pourront longtemps regretter cette faute de main suivie d'un manque de concentration défensive qui, sur une attaque ciel et blanche dans les 30m palois, se sont conclus par un essai de 70m de la fusée béarnaise Votu dès la 4e minute de jeu. Une seule grosse erreur et quelques fautes de discipline trop près des perches qui ont permis à Pau, contre le vent, de virer sur les talons de l'Aviron à la mi-temps (16-13), à l'issue d'un premier acte à l'avantage des Basques.

"Le sentiment d'avoir perdu"

Si le deuxième acte fut plus équilibré, les Palois profitèrent de l'aide de zéphyr pour terminer à hauteur de Bayonnais accrocheurs, engagés, mais encore une fois incapables de faire fructifier leurs progrès et au final frustrés de ne pas avoir offert la victoire à leur nombreux public (15.000 spectateur dont plus d'un millier de Béarnais). Le 3e ligne ciel et blanc Baptiste Chouzenoux affichait la tête des mauvais jours après la rencontre malgré les 2 points pris :

C'est encore une déception ! Si on voulait encore avoir un petit espoir (de maintien, ndlr) il fallait engranger des points 4 par 4. On a le sentiment d'avoir perdu

"On est débiles"

Même son de cloche chez le capitaine John Beattie qui pestait contre cet incurable défaut de maîtrise de l'Aviron aux lourdes conséquences, ces petites fautes qui annihilent les progrès et les efforts :

C'est compliqué à digérer (...) J'ai le sentiment qu'on perd le match. On se donne à fond comme d'habitude mais le petit manque de maîtrise nous coûte cher et c'est un autre match nul à la maison, et pour nous ce n'est pas acceptable. On est débiles ! On se donne, on se file... mais si on se respecte pas collectivement sur le terrain...

"Aller faire un résultat à Toulon"

Propos plus mesurés de leur entraîneur Vincent Etcheto qui rappelle d'emblée que ce n'est pas une défaite même si l'Aviron voulait gagner ce match. Pour lui le verre est même "à moitié plein" sur l'investissement des joueurs bayonnais qui, comme ils l'avaient promis, prouvent qu'ils ne lâchent pas malgré leur position de relégués quasi assuré. Le meneur d'hommes appellent ses joueurs à garder le couteau entre les dents pour le déplacement à Toulon samedi 11 mars :

Le pluis frustrant c'est qu'on se dit qu'on est pas loin de ce niveau (celui de Pau, 6e au classement avant la rencontre, ndlr) mais on veut gagner les matchs. Les joueurs sont déçus, mais ils vont revenir à l'entraînement lundi, et on va bosser et on va partir dans le bus en se disant qu'on va aller faire un résultat à Toulon.

Pas question donc de baisser les bras, les Bayonnais ont pour mission de se battre à l'extérieur comme à domicile et de prendre des points partout, ce qu'ils n'ont encore jamais su faire hors de chez eux cette saison.

Côté infirmerie

Plus de peur que de mal pour les Bayonnais qui ont perdu très vite dans la rencontre leur 3e ligne centre Pieter-Jan Van Lill qui souffre, selon Vincent Etcheto, d'une "petite" entorse de la cheville droite "douloureuse mais qui, d'après les docteurs, n'est poas énorme". L'ailier Romain Martial a lui été victime d'une "petite" commotion cérébrale selon son entraîneur. Les 2 hommes sont incertains pour le déplacement dans le Var.