Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Top 14 : une UBB au caractère bien trempé

dimanche 8 octobre 2017 à 15:34 Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde

Le bon début de saison de l'Union Bordeaux-Bègles doit beaucoup à la qualité d'un effectif bonifié par les recrues. Mais aussi à un tempérament nouveau insufflé par le staff et entretenu par la déception du printemps dernier.

"Ici, c'est Bordeaux" semble dire le talonneur Clément Maynadier aux adversaires de l'UBB.
"Ici, c'est Bordeaux" semble dire le talonneur Clément Maynadier aux adversaires de l'UBB. © Radio France - Justine Hamon

Il est bien sûr trop tôt pour se prononcer de manière définitive. Mais au quart de la phase régulière, l'UBB est sans doute en avance sur ses propres prévisions. Elle a déjà mis 22 points au chaud, gagné une fois à l'extérieur (Oyonnax 9-39) et surtout perdu tout sens de l'hospitalité.

Les joueurs de Jacques Brunel se sont successivement offert les scalps de Clermont (32-25), du Stade Français (30-10), de Montpellier (47-17) et de Toulon (30-27). Intéressant face à des cadors du championnat qui leur avaient posé de gros soucis la saison dernière (deux points à domicile face au trio ASM-MHR-RCT). "Même si c'était notre objectif de tout gagner à domicile, rappelle Jacques Brunel, on rencontrait trois des prétendants au titre, des équipes contre qui ont avait perdu par le passé. Le fait de les battre nous met en confiance, c'est évident."

Jacques Brunel satisfait jusqu'ici du comportement de son équipe. - Radio France
Jacques Brunel satisfait jusqu'ici du comportement de son équipe. © Radio France - Justine Hamon

"On est très satisfait globalement du contenu de nos rencontres, poursuit le manageur, même s'il y a encore des lacunes, des choses à améliorer. On est content aussi du caractère qu'on montre sur ce début de saison. On a montré plus de consistance dans ces rencontres."

Cocottes et caramels

Car tout n'a pas été facile, loin de là, pour l'UBB à domicile. Menée 18-11 et 18-8 à la pause respectivement par Clermont et Toulon, l'équipe girondine a réussi à revenir dans ces matches puis à les gagner dans le sillage d'un pack qui a sonné la révolte. Samedi face au RCT, c'est un maul dévastateur qui a déclenché douze minutes quasi-parfaites avec 19 points à la clé.

Vadim Cobilas et ses coéquipiers ont emporté Toulon sur 25 mètres. Une cocotte d'école. - Radio France
Vadim Cobilas et ses coéquipiers ont emporté Toulon sur 25 mètres. Une cocotte d'école. © Radio France - Justine Hamon

Si l'UBB est toujours capable de faire vivre le ballon et de marquer des essais (21 en 7 matches), elle ajoute pour l'instant, grâce notamment à ses recrues (Diaby, Houston, Ravai, Pélissié, Naqalevu) une dose d'agressivité et d'intensité qui lui permet de faire mal à l'adversaire, de le "travailler" dans l'axe pour mieux profiter ensuite des espaces. Un supplément d'âme visible également dans le domaine défensif avec une ligne très agressive. Face à Toulon, c'est le talonneur Adrien Pélissié qui a distribué les caramels.

On en reparle fin janvier

On verra où ce championnat emmène l'UBB. Si Jacques Brunel renvoie l'heure d'un premier bilan à l'horizon de la fin de la phase aller, personne ne fanfaronne. Car ceux qui étaient là la saison dernière se souviennent qu'après s'être emparé de la 2ème place mi-novembre, l'Union avait enchaîné sept matches de Top 14 sans victoire pour échouer à une décevante onzième place.

Jacques Brunel : "On ne va pas changer de discours"

"On est conscient des capacités qu'on a tous ensemble, ce n'est pas surprenant, explique le troisième ligne Marco Tauleigne. La saison passée, on s'est retrouvé à une place où on n'avait pas envie d'être, on avait d'autres ambitions. On ne veut plus retourner dans ce bas de tableau, on veut essayer de toucher le haut. On se garde ce qu'on a fait dans un coin de la tête mais on ne veut plus le reproduire."

Marco Tauleigne défie la défense toulonnaise. - Radio France
Marco Tauleigne défie la défense toulonnaise. © Radio France - Justine Hamon

Marco Tauleigne : "Conscients des capacités qu'on a tous ensemble"

Après la "pause" de la Challenge Cup qui devrait permettre aux cadres de souffler, l'UBB aura une double occasion de montrer sa nouvelle force de caractère sur le terrain du Racing 92 puis de Toulouse.