Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Top 14 : la Section Paloise à la relance au Racing 92

samedi 27 octobre 2018 à 9:43 Par Damien Gozioso, France Bleu Béarn

Après une parenthèse européenne en demi-teinte, la Section Paloise retrouve le Top 14 avec un déplacement à risque au Racing (18h). Les Palois au rendement encore inconstant pourraient pourtant enchainer une troisième victoire en championnat.

L'an dernier, Fabrice Metz et ses coéquipiers n'étaient pas passé loin de la victoire au Racing.
L'an dernier, Fabrice Metz et ses coéquipiers n'étaient pas passé loin de la victoire au Racing. © AFP - Iroz Gaizka

Nanterre, France

« On sait ce qui nous attend » annonçait cette semaine le talonneur Laurent Bouchet alors que la Section préparait son retour au Top 14 avec un voyage au Racing. Une équipe candidate au titre de champion, et capable de s’imposer ces deux dernières semaines chez les Scarlets et face à l’Ulster dans des matchs de Champions Cup à haute intensité. Pendant ce temps la Section sombrait aux Ospreys avant de se racheter face au Stade Français.

Laurent Bouchet : «On va s'étalloner chez un gros »

La recherche du déclic

Et cette semaine au centre d’entraînement d’Ousse-des-Bois, tout le monde a plus volontiers insisté sur les qualités qu’affichent les franciliens – un jeu de mouvement bien rodé, une ligne de 3/4 constellée de talents (Zebo, Vakatawa, Imhoff, Thomas…), une conquête dominante – que sur le fait que le Racing a déjà perdu deux fois dans sa salle, la Paris-La Défense Arena. « Je ne pense pas que ces deux défaites changent leur manière d’aborder ce match » assure Fred Manca. Des revers qui auront donné au moins des pistes au staff des Vert et Blanc qui se souvient que c’est en toute fin de match l’an dernier que la Section avait cédé à Colombes (23-20).

Pour s’imposer à Nanterre, la Section devra livrer un match plein, tant dans la qualité du jeu produit, que dans la capacité à le faire sur 80 minutes. Autant dire un match que l’on a pas encore vu de la part des joueurs de Simon Mannix cette saison. « C’est un peu notre visage cette saison, un jour ça va, l’autre moins, abonde Thibault Daubagna. Il nous manque ce match un peu référence, déclencheur, pour nous faire basculer dans une confiance positive ». « Ça tient parfois à pas grand-chose » abonde Manca, impatient de voir son équipe « se challenger » sur la pelouse du Racing 92. Une des clés ? La conservation du ballon selon Laurent Bouchet : « On sera prêt à défendre, mais tant qu’on aura le ballon, ça sera autant de munitions en mois pour eux ».

Thibault Daubagna : « Arriver à trouver notre rythme de croisière »

Hastoy enchaîne

La Section s’est aussi préparée en répétant ses gammes sur terrain synthétique dans la semaine, une reconnaissance de l’Arena était d’ailleurs au programme ce vendredi, pour que les joueurs sachent à quoi s’attendre. Il est vrai que depuis qu’il évolue sur cette surface, le Racing a impulsé un changement dans sa manière de jouer, changement encore accentué par l’arrivée de pénomènes comme l’écossais Fin Russell ou l’irlandais Simon Zebo à l’intersaison. Seulement Russell, dépositaire du jeu des Ciel et Blanc depuis son arrivée, ne sera pas présent face à Pau, retenu par un stage avec sa sélection nationale. C’est le Fidjien Volavola qui tiendra l’ouverture. Zebo, meilleur marqueur du depuis le début de la saison avec 6 essais, sera lui bien présent.

Côté Section, plusieurs retours sont à noter : celui de Ben Mowen en 3e ligne, pour apporter sa science de la touche, et celui de Colin Slade. Le maître à jouer de la Section commencera sur le banc, laissant l’ouverture à Antoine Hastoy, convaincant tout au long de son « intérim ». Ugena, touché au dernier entraînement laisse sa place à Dougall, alors que Malik Hamadache sera scruté face au jeune géorgien Gogichashvili.

Racing 92 / Section Paloise, c’est à vivre en intégralité dès 17h30 avec France Bleu Béarn !

Les compositions

Racing 92 : 15. Zebo ; 14. T. Thomas, 13. Klemenczak, 12. Vakatawa, 11. Imhoff ; 10. Volavola, 9. Iribaren ; 7. Sanconnie, 8. Joseph, 6. Lauret ; 5. Nakarawa, 4. D. Ryan ; 3. Tameifuna, 2. Chat, 1. Gogichashvili.
Remplaçants : 16. Baubigny, 17. Colombe, 18. Palu, 19. Chouzenoux, 20. Gibert, 21. Lagarde, 22. Paris, 23. C. Johnston.

Section Paloise : 15. Malié ; 14. Fumat, 13. Stanley, 12. Vatubua, 11. Votu ; 10. Hastoy, 9. Daubagna ; 7. Dougall, 8. Butler, 6. Mowen ; 5. Metz, 4. Ramsay ; 3. Hamadache, 2. Bouchet, 1. Moïse.
Remplaçants : 16. Rey, 17. Domingo, 18. Pesenti, 19. Puech, 20. Blanc, 21. Slade, 22. Nicot, 23. Adriaanse.