Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Toulouse : "La mêlée a poussé et ma moëlle épinière s'est rompue"

- Mis à jour le -
Par France Bleu Occitanie

La vie de Tony Moggio, rugbyman amateur à Castelginest au nord de Toulouse, a basculé il y a cinq ans. Un match, une mêlée, une mauvaise position, il s'effondre et ne se relève pas. Tétraplégique depuis, Tony veut raconter son histoire. Sa biographie paraîtra à l'automne.

Le livre de Tony Moggio et Philippe Motta doit sortir le 1er octobre.
Le livre de Tony Moggio et Philippe Motta doit sortir le 1er octobre. © Radio France - Bénédicte Dupont

Ce dimanche 7 février 2010, l'équipe de rugby de Castelginest se déplace à Labarthe-sur-Lèze . Tony Moggio est en vacances avec sa petite amie, en montagne. Il a 24 ans, il travaille à la SNCF à Toulouse-Matabiau. Judoka de talent quand il était enfant, il a découvert le rugby sur le tard. C'est lui le talonneur titualire de l'équipe, mais ce jour-là son remplaçant est malade. Tony interrompt son week-end et s'aligne parmi les avants de l'équipe.

C'est la 5ème mêlée, on est dans le bon tempo. Mais là, mon pilier refuse l'entrée, il se relève trop vite. Je n'ai plus de soutien à droite, la mêlée tourne, je me retrouve coincé, impossible de sortir. Je sens une énorme pression. Et j'attends que ça craque. Au premier craquement, comme une lumière, je m'éteins.

Tony Moggio - Radio France
Tony Moggio © Radio France - Bénédicte Dupont

Sept à huit cas d'accidentés graves du rugby par an

La moelle épinière de Tony a rompu sous la pression du pack (près d'une tonne et demi de pression). Il est paralysé. Les pompiers et le Samu l'héliportent à l'hôpital Rangueil de Toulouse. Le diagnostic est sévère : Tony aurait dû mourir mais il restera tétraplégique à vie, voire branché à des machines jusqu'à la fin de sa vie. Il ne doit sa survie qu'à deux ganglions musculaires au niveau de la nuque qui ont fait tampon au moment du choc . Tony se bat, et contre toute attente, il parvient à gagner en mobilité au niveau de ses membres supérieurs. Il retrouve l'usage de la parole, apprend à guider son fauteuil, repasse même son permis.

Au centre de rééeducation, j'ai vu tellement de gens qui voulaient abandonner... Moi j'ai la chance d'avoir une famille soudée, mes parents, ma soeur, ma compagne, mes amis. Je me suis dit "tu respires, il faut que tu te battes"

Tony Moggio SON APPEL

Pour les médecins, il y a un avant et un après Tony Moggio

Depuis trois mois, il écrit sa biographie "Moi, Tony Moggio, talonneur brisé " avec le journaliste Philippe Motta. Le livre paraîtra le 1er octobre aux éditions Privat.

Des handicapés qui écrivent des livres, il y en a beaucoup. Ce qui m'intéresse, c'est la personnalité de Tony. Il était donné pour mort! Il aurait dû rester allongé dans un lit, avec des tuyaux et ses yeux qui clignent pour communiquer. Ila déjoué tous les obstacles pathologiques. Pour son neurochirurgien, il y a un avant et un après Tony. — Philippe Motta, co-auteur

Tony a gardé un lien particulier avec le rugby , il continue d'aller voir des matches, se rend régulièrement au stade Ernest-Wallon. L'entraîneur des avants du Stade Toulousain, William Servat, apparaît même dans le livre.

La famille Moggio chez eux à Montberon. - Radio France
La famille Moggio chez eux à Montberon. © Radio France - Bénédicte Dupont

Et puis, l'essentiel, Tony a épousé début juillet celle qui ne l'a jamais quitté , même après le drame, sa compagne Marie, devenue depuis son auxiliaire de vie. La cérémonie a eu lieu au fief familial des Moggio, Castelginest, entouré de ses copains de l'équipe de rugby.

Bénédicte Dupont a rencontré Tony Moggio chez lui, à Montberon