Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Tournoi des Six Nations : Angleterre-France, un Crunch pour que les Bleus retrouvent l'appétit

dimanche 10 février 2019 à 3:01 Par Germain Arrigoni, France Bleu, France Bleu Béarn, France Bleu Pays Basque, France Bleu Gascogne, France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu Hérault, France Bleu Isère et France Bleu La Rochelle

Le XV de France affronte l'Angleterre ce dimanche (16h) à Twickenham pour le compte de la 2e journée du Tournoi des Six Nations. Après leur défaite inaugrale face au pays de Galles, les Bleus doivent redresser la tête.

Le capitaine du XV de France, Guilhem Guirado, face à l'Angleterre lors du précédent Tournoi
Le capitaine du XV de France, Guilhem Guirado, face à l'Angleterre lors du précédent Tournoi © AFP - CHRISTOPHE SIMON

A 16h, ce sera l'heure du Crunch. Et le XV de France devra avoir faim après la défaite la semaine passée à la maison en ouverture du Tournoi face au pays de Galles (24-19). Et attention à ne pas se faire sérieusement piquer par le XV de la Rose.

Aucune victoire à Twickenham depuis 2007

Un ressort (presque) aussi vieux que le XV de France : aussi nécessaires soient-ils, la réaction d'orgueil et le vertige d'un déplacement en Angleterre, impressionnante en Irlande, suffiront-ils aux Bleus pour l'emporter dimanche à Twickenham ?

D'un côté le XV de France, une nouvelle fois battu vendredi en ouverture du Tournoi des six nations, à domicile par le pays de Galles (24-19), après s'être écroulé en seconde période. De l'autre le XV de la Rose, qui le lendemain a donné une leçon à l'Irlande chez elle (32-20), où elle était pourtant invaincue depuis novembre 2016. 

Ainsi exposé, le tableau est sombre pour les Bleus avant de se rendre à Twickenham, où ils ne se sont plus imposés depuis 2007 (21-15 en préparation à la Coupe du monde), et même 2005 dans le Tournoi des Six Nations (18-17).

Le passé (de moins en moins) récent du XV de France est cependant jalonné de victoires inattendues contre plus fort que soi, en partie bâties sur la crainte de l'adversaire et la fierté personnelle après un échec cuisant.

Nouveau test avant la Coupe du monde au Japon

Pourtant l'horizon est sombre. Depuis l'arrivée de Jacques Brunel au poste de sélectionneur début 2018, les Tricolores n'ont remporté que trois de leurs douze matches.

Depuis les tournées de juin et novembre, ils ont enchaîné six défaites en sept rencontres en comptant celle face au pays de Galles vendredi dernier. Difficile de faire un bilan plus sombre alors que cette année est décisive puisqu'elle mène à la Coupe du monde au Japon (20 septembre-2 novembre).

Mathieu Bastareaud face à l’Angleterre lors du précédent Tournoi - AFP
Mathieu Bastareaud face à l’Angleterre lors du précédent Tournoi © AFP - CHRISTOPHE SIMON

Bastareaud de retour dans le XV de départ

Titulaire surprise face au Pays de Galles vendredi dernier, Romain Ntamack laisse sa place à Mathieu Bastareaud. Laissé en tribune lors du premier match des Bleus, le Toulonnais retrouve son statut de titulaire au côté de Geoffrey Doumayrou. Touché à une cuisse, Wesley Fofana est forfait tout comme Maxime Médard. C'est donc Yoann Huget qui glisse à l'arrière.

A l'aile, le sélectionneur français alignera Gaël Fickou et Damian Penaud mais conservera sa charnière Morgan Parra, Camille Lopez. Demba Bamba va honorer sa première titularisation à l'avant avec Felix Lambey. En 3e ligne, Wenceslas Lauret cède sa place à Yacouba Camara qui n'a plus joué sous le maillot frappé du coq depuis le 17 mars 2018.

Côté britannique, Eddie Jones procède à deux retouches. Il a décidé de donner sa chance à Chris Ashton à la place de Jack Nowell. L'ailier, auteur de 24 essais l'an passé avec le RCT, n'avait joué que 5 minutes lors du succès des siens à Dublin lors de la 1ere journée. En 2e ligne, le sélectionneur préfère Courtney Lawes à Joe Launchbury pour pallier la grave blessure au genou de Maro Itoje.

  • Le XV de France : Huget - Penaud, Bastareaud, Doumayrou, Fickou - (o) Lopez, (m) Parra - Iturria, Picamoles, Y. Camara - Lambey, Vahaamahina - Bamba, Guirado (cap.), Poirot  
  • Le XV de la Rose : Daly - May, Slade, Tuilagi, Ashton - (o) Farrell (cap.), (m) Youngs - Curry, B. Vunipola, Wilson - Kruis, Lawes - Synckler, George, M. Vunipola.

.

Le programme des Bleus

  • Vendredi 1er février : France 19 - 24 Galles
  • Dimanche 10 février (16h) : Angleterre-France
  • Samedi 23 février (15h15) : France-Ecosse
  • Dimanche 10 mars (16h) : Irlande-France
  • Samedi 16 mars (13h30) : Italie-France

.

Notre dossier Tournoi des Six Nations