Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tournoi des Six Nations : le Landais Anthony Bouthier dans la liste des 23

-
Par , France Bleu Gascogne
Pouillon, France

Première sélection en équipe de France de rugby et première titularisation pour le Landais Anthony Boutier. Originaire de Pouillon, passé par Dax, puis Vannes, le Landais de 27 ans évolue aujourd'hui en Top14, au sein du club de Montpellier.

Avant de jouer à Montpellier cette saison, le Landais s'est révélé à Vannes
Avant de jouer à Montpellier cette saison, le Landais s'est révélé à Vannes © Maxppp - Nicolas Créach

Des choix forts pour sa première équipe... Le sélectionneur du XV de France Fabien Galthié a dévoilé ce jeudi après-midi les noms des 23 joueurs qui affronteront dimanche l’Angleterre, en ouverture du Tournoi des six nations. Galthié qui a décidé de lancer deux néophytes : le pilier Mohamed Haouas et l'arrière Anthony Bouthier.

Anthony Bouthier, 27 ans, était encore en Pro D2 l'an passé, à Vannes. Le Landais de Pouillon fait un excellent début de saison à Montpellier, un club du Top 14. Sélectionné pour la première fois en équipe de France, il fait donc partie de la liste resserrée de Fabien Galthié. Meiux encore ! Il sera même titulaire ce dimanche au début du crunch ! 

Un sacré parcours pour le Landais, lui qui s’est forgé loin des centres de formation, qui a exercé la profession de maçon. Formé au rugby à Pouillon, passé par Dax et Vannes. "Ça prouve que, en sport, tout est possible. On a des cursus classiques qui sont présents mais ça change d'avoir des joueurs qui émergent avec un parcours différent, plus complexe. On a retenu les joueurs parce qu'ils sont performants, en club et à l'entraînement", confie Galthié pour justifier ces deux choix forts.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess