Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby
Dossier : Coupe du monde de rugby 2019

Trois Landais pour l'exploit de cette coupe du monde de rugby entre l'Uruguay et les Fidji

-
Par , France Bleu Gascogne

3 Landais sur la pelouse de ce premier grand exploit de cette coupe du monde de rugby au Japon. Ce mercredi matin l'Uruguay a battu les Fidji (30-27). Le Dacquois, Felipe Berchesi a été élu homme du match. Le Montois Augustin Ormaechea est entré en jeu. Le Monfortois Pascal Gauzere au sifflet.

Felipe Berchesi en haut, Pascal Gaüzère en bas à gauche et Augustin Ormaechea (en 2015) en bas à droite.
Felipe Berchesi en haut, Pascal Gaüzère en bas à gauche et Augustin Ormaechea (en 2015) en bas à droite. © Maxppp - GEOFF CADDICK, PAUL HARDING, KYODO

Département Landes, France

Au courage, à l'envie, au talent. C'est l'exploit de cette coupe du monde de rugby. Ce mercredi matin, l'Uruguay, petite mais historique nation du rugby, a battu les Fidji sur le score de 30 à 27. Les Fidjiens qui étaient les grands favoris. Sur la pelouse, ce sera sans doute le match où l'on aura vu le plus de Landais dans cette coupe du monde. Deux sous le maillot des Teros, le surnom des Uruguayens : l'ouvreur de Dax Felipe Berchesi, titulaire pour ce match, et le demi de mêlée de Mont-de-Marsan Augustin Ormaechea, qui est entré en cours de jeu. Ces deux là sont plus que des amis et partagent la passion du rugby depuis leur enfance à Montevideo. Mais il y avait aussi un Landais au sifflet, puisque cette rencontre a été arbitrée par Pascal Gaüzère, originaire de Montfort-en-Chalosse. 

Felipe Berchesi, homme du match 

Felipe Berchesi, avec ses 15 points au pied (6 tentatives transformées sur 7 tentées), ses 12 courses ballon en main pour 25 mètres parcourus, ses 14 passes et ses 8 plaquages, a été désigné homme du match par World Rugby. "C'est bien pour lui et c'est bien pour le club de Dax", commentait après le match, l'entraîneur thermaliste Frédéric Tauzin quand on lui disait que son ouvreur venait de faire monter sa côte. 

Felipe Berchesi de son côté, grand seigneur, ne voulait rien ramener à lui pour cette victoire historique. "On a travaillé ensemble avec l'équipe", répond le Dacquois au coup de sifflet final au micro de l'organisation de la coupe du monde. "Je ne pense pas à moi, juste à la victoire. Je suis vidé, j'ai des crampes aux jambes. Je suis très fier des garçons.

A la force du coeur

Il faut dire que les Uruguayens sont allés la chercher cette victoire. A la force du cœur pour une nation qui connait une belle progression ces dernières années dans la hiérarchie du rugby."Je pense qu'on a montré qu'on était une nation très fière, poursuit Felipe Berchesi au terme de la rencontre. C'est irréel parce qu'on avait pris 60 points contre les Fidjiens en novembre dernier. C'est un grand jour pour le rugby uruguayen aujourd'hui. J'espère que tout le monde a pu regarder et que les gens vont nous rejoindre pour jouer au rugby en Uruguay. On a besoin de plus de joueurs. On est une très petite fédération mais on a montré au monde qu'on était à notre place ici. On a prouvé qu'on était fort".

L'Uruguay, pays de 3,4 millions d'habitants, compte seulement autour de 2000 licenciés adultes au rugby. La plupart des joueurs de la sélection jouent dans le championnat domestique ou dans le championnat professionnel des Etats-Unis. En fait, là bas, c'est plutôt le football qui fait vibrer les masses. Mais ce mercredi matin, même le plus emblématique des footballeurs uruguayens a fêté la victoire des Teros. Le buteur du FC Barcelone, Luis Suarez, a félicité les coéquipiers de Berchesi sur twitter.   

Une histoire de famille

Cette victoire contre les Fidji, c'est le troisième succès des Uruguayens en phase finale de la coupe du monde de Rugby. Les Teros avaient battu l'Espagne en 1999, la Géorgie en 2003 et donc les Fidji en 2019. Et à chacune de ces victoires, il y a un nom fil rouge. Ormaechea. 

En 1999, le père du demi de mêlée montois, meilleur marqueur d'essais de l'histoire de Teros, avait joué pour cette victoire. En 2003, Diego Ormaechea, toujours le père, entraînait l'équipe qui a battu la Géorgie. Et en 2019, à la  62e minute du match contre les Fidji, Augustin Ormaechea et son frère Juan Ormaechea, sont entrés, ensemble, sur la pelouse de Kamaishi. Le rugby comme on l'aime. 

Choix de la station

France Bleu