Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Top 14 - UBB : "On est en train de bâtir quelque chose de fort" assure Nans Ducuing

-
Par , France Bleu Gironde

Invité ce lundi soir de l'émission 100% UBB sur France Bleu Gironde, l'arrière international est revenu sur son choix de prolonger son contrat jusqu'en 2024 avec de gros objectifs collectifs et individuels en tête.

L'arrière de l'Union Bordeaux-Bègles Nans Ducuing était l'invité de 100% UBB.
L'arrière de l'Union Bordeaux-Bègles Nans Ducuing était l'invité de 100% UBB. © Radio France - Justine Hamon

Si la photo en robe de mariée au bras du président Laurent Marti a fait le tour de la planète rugby, Nans Ducuing ne s'était pas encore exprimé sur sa décision de poursuivre l'aventure pour trois saisons supplémentaires.

"A moins d'une offre mirobolante, je voulais absolument rester à Bordeaux. Je suis très bien dans ce club, j'aime ses supporters, ses dirigeants. Je crois surtout au projet et aux hommes et c'est le plus important. Je me régale, je sens qu'on est en train de bâtir quelque chose de fort. J'espère évidemment qu'on va réussir dans les semaines et les années à venir donc je ne me voyais pas du tout quitter Bordeaux sachant que j'avais participé un peu à cette construction et qu'on arrive peut-être à quelque chose de beau. En tous cas, je l'espère."

Depuis quelque temps, il n'y a pas un arrière qui se dégage, qui arrive à s'installer en Equipe de France donc bien sûr que je l'ai toujours dans un coin de ma tête.

Malgré la déception toujours présente de l'élimination à Bristol (37-20) en demi-finale de la Challenge Cup, Nans Ducuing estime le groupe suffisamment fort pour rebondir. Et pourquoi pas dès samedi à Lyon. 

Nans Ducuing en action face à Edimbourg en quart de finale de Challenge Cup.
Nans Ducuing en action face à Edimbourg en quart de finale de Challenge Cup. © Radio France - Justine Hamon

Nans Ducuing : "Je crois au projet et aux hommes"

Il a aussi expliqué qu'il avait toujours les Bleus dans le viseur, lui qui a connu quatre sélections en 2017. "Depuis quelque temps, il n'y a pas un arrière qui se dégage, qui arrive à s'installer en Equipe de France donc bien sûr que je l'ai toujours dans un coin de ma tête. J'ai eu la chance de le connaître, c'est une autre dimension, une autre sphère. C'est extra excitant et j'aimerais bien sûr y revenir. Mais on sait par quoi ça passe. Je l'ambitionne mais je ne me focalise pas sur ça." A lui de faire le nécessaire pour faire remonter son dossier dans la pile sur le bureau de Fabien Galthié.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess