Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

UBB - Raphaël Ibanez : "Retrouver des sensations de rugby"

vendredi 7 août 2015 à 14:30 Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde

Encourageante. La première sortie de l'Union Bordeaux-Bègles, conclue par une victoire (36-14) à Bayonne, a permis de voir que l'équipe girondine était déjà en place. Mais il reste beaucoup de boulot prévient son manageur Raphaël Ibanez. Entretien.

Raphaël Ibanez reste mesuré après la première sortie de son équipe.
Raphaël Ibanez reste mesuré après la première sortie de son équipe. © Radio France

France Bleu Gironde : Que retenir de cette première sortie à "balles réelles" ?

Raphaël Ibanez  : Je pense que l’engagement demandé était là. Globalement dans l’intensité les joueurs ont répondu présents avec certaines séquences où on a retrouvé quelques sensations. C’était l’objectif pour eux de retrouver des sensations de rugby et je sais par expérience que ce n’est jamais évident de faire le transfert entre la préparation physique et le rugby proprement dit.

Le point noir, c’est cette entame de seconde période difficile ?

Oui sans doute même s’il faut reconnaître aussi la ténacité des Bayonnais sur leur terrain. Et puis je crois que dans la mesure où je voulais donner du temps de jeu à tout le monde, il a fallu aussi que le deuxième groupe en quelque sorte trouve ses marques. Ça ne me paraît pas illogique. La fin de la deuxième mi-temps était beaucoup plus satisfaisante notamment au niveau de l’agressivité défensive sur la ligne d’avantage et ça c’est  intéressant.

"L’état d’esprit avant le début de la saison est toujours sain et positif mais ces matches-là ne comptent pas. Ils permettent juste à toute l’équipe de s’évaluer sur un moment précis"

Vous avez l’impression que vos bases sont solides ?

On a encore beaucoup de boulot, les joueurs font des efforts. Ils sont sérieux et appliqués. L’état d’esprit avant le début de la saison est toujours sain et positif mais ces matches-là ne comptent pas. Ils permettent juste à toute l’équipe de s’évaluer sur un moment précis. La satisfaction c’est que tous les joueurs ont pu s’exprimer sur le terrain et retrouver des sensations rugby ensemble.

L’UBB a-t-elle parfois manqué d’agressivité ?

Oui mais c’est une question de rythme, il faut le retrouver. On a eu l’opportunité de se lancer sur des phases d’entraînement avec de l’opposition, notamment celle des espoirs. Ca rapproche de l’intensité des matches mais se retrouver face à une équipe adverse, ça a toujours du bon. L’autre satisfaction, c’est qu’on a quelques contusions mais pas de blessés majeurs car Sébastien Taofifenua et Lionel Beauxis nous font déjà défaut.

Baptiste Serin a inscrit le 6ème et dernier essai girondin. - Radio France
Baptiste Serin a inscrit le 6ème et dernier essai girondin. © Radio France

Baptiste Serin peut-il justement pallier l’absence pendant plusieurs semaines de Lionel Beauxis à l’ouverture ?

On connaît ses qualités, sa capacité à lire le jeu et à l’accélérer. Techniquement je n’ai aucun doute pour le poste de demi d’ouverture. On verra. Ce qui compte surtout, c’est que Baptiste a faim de matches et de rugby. Il a fait un très bon début de préparation. J’espère pour lui que ça va continuer.

Au final, on peut parler de bonne mise en route pour l’UBB ?

C’est un peu ça, oui.