Rugby

"Un derby ça se gagne !" ambiance avant Bayonne - Biarritz

Par Thibault Vincent, Amaia Cazenave et Lucas Rodriguez, France Bleu Pays Basque vendredi 13 octobre 2017 à 21:38

Le capitaine de l'Aviron Bayonnais Martin Bustos Moyano file à l'essai lors du dernier derby Biarritz - Bayonne
Le capitaine de l'Aviron Bayonnais Martin Bustos Moyano file à l'essai lors du dernier derby Biarritz - Bayonne - Aviron Bayonnais Rugby Pro

Presque deux ans après la dernière confrontation entre les deux clubs, le plus emblématique des derbys du rugby français, entre l'Aviron Bayonnais et le Biarritz Olympique, 108e confrontation officielle entre les deux équipes séniors, est à l'affiche de la 8e journée de Pro D2 ce samedi 14 octobre.

Bayonne - Biarritz ! Deux noms qui, accolés, placés face à face, en confrontation, font saliver plus d'un basque, et même plus d'un amateur de rugby. Près de deux ans après la dernière confrontation entre les deux frères ennemis (28 janvier 2016), aux stades séparés par 4,7 kms, le derby le plus emblématique du rugby français est de retour ce samedi 14 octobre, pour la 8e journée de Pro D2

17.000 supporters chauffés à blanc

Comme lors de la saison 2014-15, lors des deux dernières confrontations entre les deux clubs, pour autant de victoires bayonnaises, c'est donc la deuxième division du rugby français qui sera le théâtre du 108e derby basque officiel entre les deux équipes séniors. Un match qui se déroulera à guichets fermés, devant 17.000 spectateurs chauffés à blanc

Pour les deux équipes, cette ambiance incroyable, est le premier écueil à franchir. Celle des deux qui saura le mieux absorber cette pression aura une longueur d'avance, prévient l'entraineur des trois-quarts de l'Aviron, lui-même formé à Bayonne, Vincent Etcheto : "C'est un shoot d'adrénaline superbe, mais il faut le maîtriser". Et l'ancien manager ciel et blanc de rappeler que lors des deux victoires il y a deux ans (32-25 et 13-16) la majorité de son groupe découvrait le derby la fleur au fusil... sans pression.

Vincent Etcheto, le manager de l'Aviron, met en garde contre le risque de se mettre trop de pression pendant le derby

"Un shoot d'adrénaline"

Transformer l'ambiance en énergie positive en ne se mettant pas de pression démesurée dans la semaine. Une donnée dont sont bien conscients les Biarrots. Pour Alban Placines, 3e ligne formé au BO, son rôle de capitaine est notamment d'aider ses équipiers, en particuliers les néophytes en matière de derby : "C'est d'essayer de les mettre un peu dans le bain, de leur faire comprendre l'histoire qu'il y a autour de cela et qu'est-ce qui va nous attendre à Jean-Dauger"

Le capitaine biarrot Alban Placines est attentif à ses coéquipiers, notamment ceux qui ne connaissent pas le derby

Une ambiance de feu ont d'ores et déjà prévenu les supporters bayonnais. La tribune Est sera transformée en bleu et blanc pendant toute la rencontre par le tifo humain permanent de l'association "Les Gars de l'Aviron". Lesquels ont laissé entrendre ce vendredi sur France Bleu Pays Basque que le "Y", mystérieusement disparu de la façade du stade Aguiléra et de l'inscription "Biarritz Olympique PaYs Basque" il y a déjà plusieurs années, pourrait ressurgir ce samedi.

Dans ce duel traditionnel des supporters, champions du chambrage, qui fait du Pays Basque l'un des fief de l'ovalie en la matière, les Biarrots ont prévenu qu'ils ne seraient pas en reste. Si 400 places leur ont officiellement été attribuées, ils seront bien plus de "rouges" dans les travées bayonnaises, et arriveront tous ensemble en bus au stade, après s'être chauffé la voix dans les rues de Biarritz, ont répondu également sur France Bleu Pays Basque les supporters du groupe "Miarritzeko Mutilak".

Des scénarios indécis et des conséquences extravagantes

Les derbys Bayonne - Biarritz, et inversement, sont passionnants en cela qu'ils sont à part, et pas seulement pour l'ambiance. Des scénarios souvent imprévisibles, des matchs parfois tendus, fréquement serrés, à suspens, en particulier ces dernières années. Lors des 8 dernières confrontations, 3 ont basculé à la dernière seconde. Et les après-derbys sont à la hauteur des avants et pendant, avec des conséquences hors normes.

Les derbys sont souvent des match tendus, engagés, comme lors du dernier Bayonne-Biarritz - Aucun(e)
Les derbys sont souvent des match tendus, engagés, comme lors du dernier Bayonne-Biarritz - Aviron Bayonnais Rugby Pro

Les deux équipes le savent, les résultats de ces derbys influent très souvent sur la saison. Les victoires propulsent l'équipe triomphante, quand les défaites assomment les infortunés. "On l'a vu il y a 2 ans, témoigne le demi-de-mêlée biarrot Maxime Lucu, on faisait des prestations catastrophiques et le fait de faire un bon match à Bayonne nous a permis de remonter un peu la pente. A contrario le match retour, on perd à la maison et on se fait peur jusqu'au bout."

Maxime Lucu, demi-de-mêlée du BO, sait à quel point les résultats des derbys peuvent influer sur la suite de la saison

Une préparation inéquitable

Des Biarrots qui rêvent aujourd'hui d'engranger chez le voisin leur première victoire de la saison à l'extérieur. Mais les Bayonnais, déjà vaincu lors du dernier match à la maison, n'ont pas l'intention de céder une nouvelle fois dans leur antre. "On est encore plus concentrés, prévient le pilier bayonnais Aretz Iguiniz, et le fait que ce soit Biarritz, on aimerait encore plus le gagner."

Pour le pilier de l'Aviron Bayonnais, Aretz Iguiniz, il est hors de question de perdre à domicile surtout face à Biarritz

Les Bayonnais, vainqueurs pour la première fois de la saison (et depuis un an et demi) loin de l'Adour, à Aurillac lors de la précédente journée (20-24), et invaincus face aux Biarrots depuis 6 ans et 7 matchs font figures de favoris à domicile. D'autant qu'ils ont eu 2 jours de plus que les Biarrots pour préparer cette rencontre, ayant joué le vendredi quand le BO a été programmé le dimanche face à Massy (36-30). Une inéquité qui agace le manager biarrot Gonzalo Quesada.

Bayonnais en confiance face à une préparation tronquée pour le BO

La composition des équipes, la fin des intox

Emission spéciale derby ce samedi 14 octobre dès 18h avec de nombreux invités autour de Christian Bibal (Serge Milhas, Jean Monribot, Arnaud Héguy...) et depuis le stade Jean-Dauger, et bien sûr le match en intégralité sans pubs.

Les résultats de la 8e journée de Pro D2 (à venir)