Rugby

Une équipe professionnelle de rugby en Dordogne ? "Pas impossible" pour le président de l'US Bergerac

Par Martin Cotta, France Bleu Périgord lundi 11 janvier 2016 à 20:13 Mis à jour le lundi 11 janvier 2016 à 20:23

Alexandre Frontère, le président de l'US Bergerac
Alexandre Frontère, le président de l'US Bergerac © Radio France - Marie-Sylvie Prudhomme

Après les déboires du CAP, rétrogradé en Fédérale 3, c'est au tour de l'Union Sportive de Bergeracoise d'être menacée de relégation administrative. En cause, un déficit de 256.000 euros. Le rugby professionnel est presque mort en Dordogne. Comment le relancer ?

Une réunion importante pour l'avenir de l'Union Sportive de Bergerac a lieu ce mardi à Marcoussis, au centre national du rugby français. Le Président Alexandre Frontère expliquera, en début d'après-midi, le budget du club de rugby et son déficit de 256.000 euros devant la DNACG (La Direction Nationale d'Aide et de Contrôle de Gestion). Un déficit aggravé par la demande de redressement de l'URSSAF, qui réclame 156.000 euros à l'USB.

Le club ne lui aurait, en effet, pas envoyé ces dernière années tous les papiers qui justifient le paiement et le défraiement des joueurs. "Un manque de rigueur de certains dirigeants" a avoué le président de l'Union Sportive Bergeracoise. Le club pourrait donc être rétrogradé, administrativement, en Fédérale 2 à l'issue de la saison. Après les déboires financiers du CAP, ce serait un nouveau coup dur pour le rugby professionnel en Dordogne. Alexandre Frontère a donc émis l'idée d'une fusion entre clubs périgourdins pour maintenir une équipe en Fédérale 1, lors de l'émission de France Bleu Périgord 3ème mi-temps

"Il y a moyen d'avoir une seule équipe professionnelle dans le département"

Dimanche l'USB, dernière de sa poule en Fédérale 1, reçoit Tulle, avant-dernier, au Stade Gaston Simounet à 15h.

Partager sur :