Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

US Dax : Felipe Berchesi de retour pour un match déjà capital contre Cognac

-
Par , France Bleu Gascogne

L'US Dax joue déjà une finale ce samedi soir en recevant l'équipe de Cognac / Saint-Jean-d'Angély pour ce match en retard de la 9 eme journée de Fédérale 1. Et pour cette rencontre déjà capitale, les Dacquois pourront compter sur le retour de leur maître à jouer, l'ouvreur Felipe Berchesi.

Felipe Berchesi à la fin de l'entraînement au stade Colette Besson.
Felipe Berchesi à la fin de l'entraînement au stade Colette Besson. © Radio France - Paul Ferrier

Dax, France

L'US Dax joue déjà une finale ce samedi soir en recevant l'équipe de Cognac / Saint-Jean-d'Angély, match en retard de la neuvième journée de Fédérale 1. Une rencontre décalée en raison de la retransmission de la rencontre sur la chaîne L'Equipe, le coup d'envoi aura lieu à 19 heures au stade Maurice Boyau. 

11 points de retard sur le deuxième, Cognac

Les charentais sont deuxième du classement, avec un match en moins. Et c'est bien, au moins, cette deuxième place du classement que visent les Dacquois, avec l'espoir de pouvoir jouer les phases finales et la remontée en PRO D2 en fin de la saison. Sauf que Dax, actuellement sixième avec ce match de moins, a déjà accumulé du retard face à ses concurrents directs pour les places d'honneurs. Les Thermalistes ont 11 points de moins que Cognac deuxième de cette poule 4. Treize points de retard sur le leader Saint-Jean-de-Luz. La victoire contre Cognac est donc obligatoire pour continuer de rêver.

Interview de Felipe Berchesi pour son retour à l'ouverture dans le groupe dacquois.

"Une finale" pour le retour de Felipe Berchesi

Pour espérer relever la tête après la claque reçue à Tyrosse il y a deux semaines lors du derby landais, les Dacquois vont pouvoir compter sur un retour très important. L'ouvreur international uruguayen Felipe Berchesi retrouve son numéro 10 rouge et blanc ce samedi, après cinq mois passés dans sa sélection pour la coupe du monde. Il va pouvoir mener l'attaque des thermalistes, lui qui a été choisi par le journal L'Equipe dans l'équipe type de la phase de poule de l’événement japonnais. Son retour pour ce match couperet tombe pile-poil. "Pour nous c'est comme une finale", lance l'ouvreur en évoquant ce match contre Cognac. "Là, il faut gagner absolument. C'est une grosse équipe, ils sont en haut du tableau, donc si on veut aspirer à être dans les deux premiers, il faut absolument gagner."  

La Garra Charrua 

Outre Les qualités techniques de l'ouvreur uruguayen, sa capacité à casser les lignes, son rôle de buteur, Felipe Berchesi c'est aussi, à l'image de "los Teros" lors de la coupe du monde, l'incarnation de la grinta. Ou plutôt : de la "Garra Charrua". Expression typiquement uruguayenne pour parler de l'esprit guerrier. Et le moins que l'ont puisse dire, c'est que les jeunes thermalistes ont manqué de "Garra Charrua" en ce début de saison. 

"Je ne sais pas s'il en manquait mais en tout cas, lui, il en a. C'est sûr qu'il va en amener", se félicite Fred Tauzin, l'entraîneur des Thermalistes à propos du retour de son ouvreur. "On l'a vu pendant la coupe du monde, _c'est quelqu'un qui a beaucoup de tempérament, c'est un gagneur_, donc il va nous amener ça".  Mais Felipe Berchesi va également apporter toute son expérience, plus celle emmagasiné lors du mondial poursuit Fred Tauzin : "De la confiance aussi ! Lui, il est très souvent performant. Mais les gens autour le deviennent aussi."  

Et l'US Dax à bien besoin de "Garra Charrua" pour cette rencontre car, en cas de déconvenue face à Cognac qui n'a perdu qu'un seul match cette saison d'un tout petit point à Marmande, les Dacquois auraient perdu autant de match que l'an dernier en seulement 9 journées. Ils sont déjà à 4 défaites en 8 matchs. L'an passé, ils avaient terminé avec 5 défaites. "On a tendance à comparer les deux saisons, sauf que ce n'est pas la même poule", répond Fred Tauzin avant d'argumenter : "Il n'y a pas Rouen qui casse tout. Peut-être qu'avec 5 ou 6 défaites, on fera une meilleure saison que celle de l'année dernière".   

Oui mais avec ce genre de calcul, Dax n'a plus son destin en main. Pour tenir les objectifs, il faudra compter sur de mauvaises performances des concurrents.

Interview de Frédéric Tauzin, entraîneur de l'US Dax avant la réception de Cognac.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu