Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

USAP : L'intégration à grande vitesse de Jéronimo De la Fuente

-
Par , France Bleu Roussillon

Samedi à Aix-en-Provence, le nouvel argentin de l'USAP fera ses débuts en sang-et-or. Il a pris ses marques cette semaine et même à vitesse grand V selon ses coéquipiers qui le bichonnent.

Jeronimo De la Fuente à l'entraînement avec l'USAP
Jeronimo De la Fuente à l'entraînement avec l'USAP - Zebulon Nog

En moins d'une semaine, Jeronimo De la Fuente a enchaîné les entraînements et a déjà rencontré la presse locale à deux reprises. D'un rendez-vous à l'autre, le même calme se dégage dans le regard et l'attitude du capitaine des Pumas. Accompagné de Mathieu Acébès, "Jéro" a fait le point sur ses premiers jours à l'USAP : "Je suis très content d'être là. L'équipe m'a très bien accueilli et j'ai vite constaté que c'était un groupe très humain. Ça me rend vraiment heureux, ça me conforte dans le choix que j'ai fait de venir à l'USAP. C'est un bon choix. "

Accueillir un nouveau joueur en cours de saison doit bien évidemment se gérer au mieux. C'est une affaire de groupe. D'autant plus que Jeronimo De la Fuente est vite appelé à devenir un cadre de l'équipe. Le capitaine Mathieu Acébès avait d'ailleurs pris contact depuis plusieurs semaines via les réseaux sociaux avec lui, démarche que l'Argentin a d'ailleurs beaucoup appréciée. 

Le capitaine chaperonne son nouveau coéquipier et l'accompagne en cas de besoin de traduction et pour le mettre à l'aise : "on essaye de l'aider en dehors du terrain pour qu'il se sente bien et qu'il sente qu'ici, c'est une famille, qu'on est simples. Il n'y a pas de star et pas de paillettes à Perpignan, on sait faire les choses simples et on va le mettre dans de bonnes conditions."

"On ne va pas lui apprendre à jouer au rugby, il a fait deux coupes du monde." - Mathieu Acébès

Pour le côté humain, visiblement les choses ont été rapidement bien faites. Reste le plus important : le terrain ! En début de semaine, l'entraîneur Patrick Arlettaz expliquait sur France Bleu Roussillon que Jeronimo De la Fuente lui-même déciderait s'il se sentait apte à jouer à Aix-en-Provence. Fin du pseudo suspense : il sera sur la pelouse d'entrée en Provence.

L'Argentin a enchaîné les matchs de haut niveau les derniers mois, il va désormais devoir se fondre dans un nouveau collectif avec très peu de répétitions derrière lui :  "bien sûr que c'est difficile d'apprendre toutes les combinaisons mais les joueurs sont disponibles et m'aident pour m'expliquer chaque détail. J'ai très envie de jouer au plus vite.  On a des objectifs a accomplir et je veux très vite me mettre au niveau et au service de l'équipe pour atteindre ces objectifs."

Ses capacités d'adaptation surprennent déjà le groupe. L'arrière Melvyn Jaminet ne cache pas sa joie de côtoyer ce joueur qu'il regardait à la télé les derniers mois : "ça fait plaisir de jouer à côté d'un joueur comme ça, il y a trois semaines il jouait contre l'Australie et les Blacks et là, il est avec nous. C'est beau pour un jeune joueur comme moi. C'est quelqu'un de très simple, il parle beaucoup avec nous, même s'il y a encore la barrière de la langue."

"Les attentes sont souvent erronées quand un grand joueur arrive." - Patrick Arlettaz

Son intégration dans le jeu va se faire progressivement, mais sans inquiétudes pour Mathieu Acébès : "On ne va pas lui apprendre à jouer au rugby, il a joué deux coupes du monde, il jouait y a quelques semaines contre l'Australie. Ce qui est difficile pour lui à comprendre ce sont tous nos mouvements, ça se fera progressivement, il n'est là que depuis une semaine et je trouve qu'il s'en sort très très bien."

Quant à l'entraîneur Patrick Arlettaz, il prend les devants pour protéger son nouveau centre : "bien sûr que c'est un grand joueur, tout le monde le sait et les attentes sont souvent erronées quand un joueur comme ça arrive. On a l'impression que sur chaque ballon qu'il va prendre, il va traverser le terrain. Ce n'est pas ce qui va se passer même si j'aimerais bien. 

Il doit nous amener une plus-value mais le plus important est ce qui va se passer durant le match et peu importe sa performance. On a tout fait, et lui et nous, pour que son intégration se passe dans les meilleures conditions possibles, mais ce qui finalise une bonne intégration c'est de faire les matchs en continuité et de trouver une place dans un collectif qui est déjà performant."

La semaine usapiste était à forte connotation argentine. L'arrivée de De la Fuente a fait beaucoup parler tout comme la signature annoncée en début de semaine, mais pas encore officialisée, de Pato Fernandez, l'ouvreur lyonnais. "J'ai bien compris que vous aviez envie de parler d'Argentine, on attend plus que Messi" a répondu taquinement aux médias l'entraîneur Patrick Arlettaz ce jeudi matin avant de rappeler que le sujet du moment le plus important à l'USAP, c'était le match de samedi à Aix, pour rebondir après la défaite de Colomiers. 

Jeronimo De la Fuente à l'entraînement avec l'USAP
Jeronimo De la Fuente à l'entraînement avec l'USAP - Zebulon Nog
Jeronimo De la Fuente et Mathieu Acébès (USAP), une complicité déjà visible
Jeronimo De la Fuente et Mathieu Acébès (USAP), une complicité déjà visible - Zebulon Nog
Choix de la station

À venir dansDanssecondess