Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

USAP : le retour plein de promesses de Lucas Bachelier

dimanche 2 septembre 2018 à 20:18 Par Cyrille Manière, France Bleu Roussillon

Dix-neuf mois après, Lucas Bachelier a rejoué un match officiel ! Le retour du troisième ligne catalan était attendu. On espérait une prestation correcte après une si longue absence, mais à Agen, malgré la défaite de l'USAP, c'est un vrai beau retour plein de promesses qu'il a effectué.

Lucas Bachelier a rejoué un match officiel 19 mois après
Lucas Bachelier a rejoué un match officiel 19 mois après © Maxppp - Thierry Suire

Perpignan, France

Une présence de tous les instants. La prestation de Lucas Bachelier est clairement à mettre au rayon des bonnes nouvelles de ce déplacement à Agen, au même titre que celle de son compère de la troisième ligne Karl Chateau. Si l'USAP s'est inclinée de peu (25 à 23), le troisième ligne usapiste, qui n'avait plus joué depuis janvier 2017, s'est largement mis en évidence. On a retrouvé ses qualités défensives, son agressivité et son ombre a plané sur tous les rucks.

Un ballon très précieux récupéré dans le dernier quart d'heure a redonné espoir à l'USAP et est à mettre dans ses faits d'armes.  Lucas le Catalan n'a pas perdu son agressivité innée, au même titre que son équipe l'a retrouvée après l'avoir délaissée lors du premier match de Top 14. Un surplus d'agressivité même surprenant en fin de match alors qu'il a été victime d'un coup de coude, le jeune usapiste s'est énervé, il y avait de quoi. Vidéo à l'appui, le geste dont il a été victime méritait plus qu'une simple pénalité.

Absent depuis 19 mois, lui qui n'a jamais véritablement douté d'un retour à haut niveau comme il le confiait récemment à France Bleu Roussillon, peut repartir du Lot-et-Garonne le moral gonflé à bloc même si le chemin à parcourir est encore long. Pour son retour, sa prestation globale a mis tout le monde d'accord, que ce soit tous les observateurs mais aussi ses coéquipiers et son staff.

"Il va monter en puissance et ce sera un bel atout pour nous." Patrick Arlettaz

Christian Lanta (directeur sportif) : "C'est un registre qu'on n'avait pas la saison passée, Lucas fait un bon retour, il retrouve ses marques et c'est important. Tous les joueurs ont élevé leur niveau aujourd'hui. Il ne faut pas paniquer, chaque match apportera son lot de progrès. Si on progresse à chaque match et qu'on se donne les moyens de gagner, c'est ce qui fera qu'on deviendra performants."

Patrick Arlettaz (entraîneur) : "Son retour après dix-neuf mois c'était il y a quinze jours (Ndlr : il avait rejoué en amical contre Toulouse). Là, il n'avait que quinze jours d'absence, il avait juste manqué le match du Stade Français (sourires). Lucas ne se trompe pas, lui, ça fait partie de son ADN. Il ne se prend pas pour un autre, jamais. Comme toute l'équipe, il doit progresser sur plein de points mais en tout cas le strict minimum que l'on doit à ce sport, lui il l'a. Il l'a montré aujourd'hui et il continuera. Il va monter en puissance et ce sera un bel atout pour nous."

Karl Chateau (troisième ligne) : "Lucas est un gros combattant, c'est sa force principale mais il a aussi beaucoup de qualités de déplacement. J'essaye de coller un peu plus à son profil en essayant d'être bon en défense, de gratter des ballons. La saison dernière on a joué quasiment avec la même troisième ligne toute la saison, cette fois il va falloir trouver à chaque match une complémentarité. Donc c'est une nécessité de bien s'entendre et je pense que ça se voit. Je ne vais pas vous faire le discours de la concurrence saine mais pourtant c'est vraiment ça. On sait que chacun a des forces et qu'il faut s'appuyer sur les forces de chacun. Aujourd'hui, Lucas a agacé tout le monde en face et ça aurait dû engendrer un carton en fin de match, ce n'est pas arrivé. Il nous a fait avancer ballon en mains, il a récupéré un ou deux ballons, il a été efficace sur ses plaquages et ses soutiens, c'est forcément un atout de l'avoir avec nous."