Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

USAP : revoilà la jeunesse

mercredi 10 octobre 2018 à 11:14 Par Cyrille Manière, France Bleu Roussillon

L'USAP va affronter Manchester Sale (ce vendredi à 20h45) avec une équipe très rajeunie. Ces jeunes joueurs qui ont déjà eu leur chance en PRO D2 vont rencontrer un degré de difficulté supérieur, mais la motivation et l'envie sont grandes.

Pierre Lucas, Paul Marty et Pierre Reynaud auront leur chance contre Sale avec l'USAP
Pierre Lucas, Paul Marty et Pierre Reynaud auront leur chance contre Sale avec l'USAP - Zebulon Nog

Perpignan, France

La liste des vingt-trois Usapistes pour le retour de la coupe d'Europe à Aimé-Giral est inédite. Beaucoup de joueurs qui ont enchaîné les matchs depuis le début de la saison sont laissés au repos. Du coup, entre les blessés sur le retour (Manu Lehiatua, David Mélé, Yohan Vivalda), d'autres qui ont besoin de temps de jeu et les jeunes qui font le grand saut, c'est une compo usapiste qui ne manquera pas d'intérêt. Le résultat du match contre Manchester Sale ne sera pas analysé de manière scrupuleuse, mais la prestation collective de l'USAP et donc individuelle de chaque joueur sera intéressante à décortiquer. C'est d'autant plus vrai pour les jeunes dont l'immense majorité sont champions de France Espoirs 2017.

Les supporters avaient pris l'habitude de les voir ponctuellement en PRO D2, par petites touches sur certains matchs où il y avait des besoins, mais aussi par grosses touches sur d'autres matchs la saison dernière comme à Angoulême et à Nevers. 

De la PRO D2 à la coupe d'Europe pour les jeunes

Les voir à l'oeuvre dans ce genre de situation a cet avantage qu'il n'y a aucun doute sur leur motivation. Si le club ne se met aucune pression sur les résultats dans cette compétition, les jeunes joueurs vont irrémédiablement se la mettre dans le souci et l'envie de bien faire, l'envie de se mettre en évidence devant les supporters, mais surtout devant les entraîneurs. 

Tous l'admettent, les occasions sont rares pour se mettre en évidence et dans le parcours qui doit les mener vers une carrière professionnelle, ces matchs sont des étapes capitales. Contre une équipe anglaise réputée, la mission s'annonce très compliquée, beaucoup plus que les deux derniers défis : à Angoulême (plutôt réussi) et à Nevers (plutôt raté). La différence qui se rajoute, c'est que le match se jouera à Aimé-Giral et une chance à domicile, ces joueurs-là ne l'avaient jamais eue.

"On a notre chance, à nous de la saisir" Paul Marty

Paul Marty (titulaire au centre) : "On est là pour prouver, on va rentrer sur le terrain pour gagner ce match. Si on arrive à faire de bonnes prestations, on aura l'espoir de se montrer à l'étage au-dessus en Top 14. J'ai déjà pris part avec Pierre (Reynaud) à une préparation de match de Top 14  et c'est sûr que ça donne envie d'y retourner. On a notre chance donc à nous de la saisir. On connaît ce contexte, mais là c'est quand même autre chose, c'est une compétition internationale. 

Ça reste un match de rugby, les adversaires ne parleront juste pas la même langue que nous. Titulaire à Aimé-Giral c'est quelque chose, j'espère que le public viendra pour nous pousser à ramener la première victoire de la saison. En tout cas être titulaire à Aimé-Giral, c'est un rêve, j'ai hâte d'y être."

"C'est un rêve et une chance de jouer un match international à Aimé-Giral" Pierre Reynaud

Pierre Reynaud (troisième ligne) : "On a envie de montrer qu'on peut compter sur nous et qu'on peut suppléer les cadres et les aider dans ce difficile chemin du Top 14. On nous donne du temps de jeu face à une équipe impressionnante donc c'est une bonne chance. À l'entraînement on est toujours à 100%, mais c'est difficile de montrer ce qu'on peut faire, comparé à un match. Je ne sens pas de stress particulier, mais beaucoup d'enthousiasme. 

Jouer à Aimé-Giral c'est quelque chose, je me souviens d'avoir vu un USAP - Sale et Aimé-Giral s'était éteint, d'ailleurs. C'est un rêve et une chance de jouer un match international à Aimé-Giral. Même si ce ne sont pas forcément les cadres qui jouent j'espère qu'un maximum de gens viendront nous voir, car on est fiers de jouer dans la cathédrale. J'espère que certains de Cerdagne et Capçir viendront aussi nous voir, je l'espère vraiment."

"J'espère que le public sera là pour nous supporter" Pierre Lucas

Pierre Lucas (centre) : "Content d'intégrer le groupe, ça va être un bon match. Le club traverse une passe un peu compliquée donc les cadres vont pouvoir se reposer et nous, on va pouvoir s'exprimer. La réelle motivation est d'abord de jouer avec la première car c'est une opportunité pour se montrer. On était très content de jouer à Nevers et Angoulême la saison dernière, mais là ça va être une découverte et je pense que ça va être une belle expérience. Sincèrement, je ne sais pas du tout à quoi m'attendre face à une équipe anglaise. 

Je vais donner mon maximum et on verra bien si je marque des points. Les jeunes, on doit être patients, on doit travailler et être prêts au moment opportun. Ce n'est pas souvent évident de travailler dans l'ombre sans pouvoir se montrer, là, on a la chance de pouvoir le faire donc il va falloir tout donner. J'espère que le public sera là pour nous supporter et on fera tout pour que ça se passe au mieux."