Rugby

USAP - Tarbes (21-16) : "Une prise de conscience de chacun est nécessaire" pour François Gelez

Par Cyrille Manière, France Bleu Roussillon vendredi 22 janvier 2016 à 23:29

François Gelez : "Un engagement physique pauvre"
François Gelez : "Un engagement physique pauvre" © Maxppp - Michel Clementz

L'USAP a peiné pour battre Tarbes (21 à 16). Les Catalans l'emportent grâce au 100% de leur buteur Jonathan Bousquet. L'entraîneur François Gelez ne cache pas sa déception et ses interrogations.

France Bleu Roussillon : Pouvez-vous vraiment vous contenter de cette victoire ?

François Gelez : On a gagné mais on est très déçus de la prestation globale. Il n'y a pas d'explication rationnelle au fait qu'on ne soit pas rentrés dans ce match. On va dire que c'est bien d'avoir gagné à la fin mais ce n'est pas satisfaisant. Les joueurs sont avertis que contre ces équipes accrocheuses avec l'humidité et les températures hivernales c'est beaucoup plus difficile de jouer et on n'a pas fait ce qu'il fallait.

Il faut fixer d'abord devant et on n'a pas voulu le faire avant la cinquantième minute. Forcément dans ces conditions le jeu offensif est beaucoup plus difficile à mettre en place et on s'est retrouvés dans des situations très compliquées. Il y a plus de déception que de satisfaction après ce match.

On a été bons neuf minutes, c'est à dire sept pénalités et deux mêlées mais au-delà de ça le match est très brouillon et très moyen. Une prise de conscience  de chacun est nécessaire dans ce groupe, à 70% d'engagement on est capables de perdre contre n'importe quelle équipe de la division. C'est un avertissement sans frais cette fois-ci qui doit nous servir énormément pour la semaine prochaine car on va tomber sur le même genre de match.

François Gelez : "Il y a plus de déception que de satisfaction"

François Gelez : "Une prise de conscience de chacun est nécessaire"

"Ça ne ressemble pas à ce que doit être l'USAP".

FBR : Le coup est clairement passé près ce soir pour vous...

FG : Oui, on a clairement senti le vent du boulet. Le rythme du match  était favorable à Tarbes qui n'avait pas à chercher à l’accélérer. Plus il y avait de mêlées plus on était en difficulté. Paulica Ion a été en difficulté en première mi-temps mais heureusement il est revenu sur la pelouse en fin de match et il nous a fait du bien sur deux mêlées.

Encore une fois, ce n'est pas satisfaisant car on ne peut pas construire des victoires sur une conquête aussi fragile, un engagement physique aussi pauvre. Ça ne ressemble pas à ce que doit être l'USAP. On ne va oublier cette victoire car elle doit nous servir mais il faut vite se faire pardonner contre Bourgoin.

FBR : On est à la moitié de la saison, êtes-vous inquiet de la qualité du jeu produit par votre équipe ?

FG : Non, je ne suis pas inquiet car je sais que ce n'est pas le visage optimal de cette équipe. Elle est capable de beaucoup mieux dans tous les secteurs. Il nous manque une prestation de qualité. Contre Lyon, il y avait le contexte émotionnel. On va dire qu'il nous faut sur un week-end normal un très bon match dans tous les secteurs.

Partager sur :