Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

USAP : un an et demi après, revoilà Lucas Bachelier

mercredi 8 août 2018 à 23:08 Par Cyrille Manière, France Bleu Roussillon

Le troisième ligne catalan va enfin refouler une pelouse ! Lucas Bachelier, blessé fin janvier 2017 à Colomiers, espère en avoir fini avec les galères. Il va rejouer ce jeudi (à 20 heures à Aimé-Giral) avec l'USAP contre Toulouse.

Lucas Bachelier (USAP), de retour un an et demi après
Lucas Bachelier (USAP), de retour un an et demi après © Maxppp - Michel Clementz

Perpignan, France

Lucas Bachelier est et reste un grand espoir de l'USAP. Tous les supporters le connaissent et ont toujours beaucoup attendu de lui. Il faisait presque figure de cadre à l'USAP malgré ses (seulement) 18 matchs en professionnel. Son ascension a été brisée en plein vol. Fin janvier 2017 à Colomiers, dans un match presque sans histoire, il ne s'est pas relevé à l'issue d'une action. 

S'en est suivi un long parcours du combattant. La blessure au genou a été longue à résorber. Les pépins se sont même accumulés. Blessé puis reblessé, opéré puis réopéré, le retour de l'enfant de Porta n'a eu de cesse d'être décalé. Cette fois, c'est sûr, il va enfin rejouer et ce sera en amical contre Toulouse, ce jeudi à 20 heures à Aimé Giral : "Oui, bien sûr, c'est un gros rendez-vous, je suis content de reprendre le rugby. Un an et demi c'est long. Je suis content de reprendre mais après le plus important va être le contenu pour l'équipe. C'est sûr que ça m'a manqué, je vais enfin rejouer un peu et essayer de grappiller encore et encore du temps de jeu pour revenir vraiment en forme."

Entre espoirs et doutes, pendant un an et demi, il a fallu s'accrocher. Lucas Bachelier a appris à être patient et ce n'est peut-être pas fini : "Là, ça va, ça va à peu près. Je suis content de reprendre, mais c'est clair que je n'ai pas encore des sensations de folie. J'ai fait des entraînements, il n'y a pas eu de contacts encore donc ces matchs amicaux vont me faire du bien."

"À moi de prouver que je peux rejouer avec eux."

Lucas Bachelier va devoir confirmer maintenant tout son potentiel, tout le monde l'attend. Espoir de l'USAP en PRO D2, il retrouve son équipe en Top 14 : "Je suis déçu de ne pas avoir participé à cette remontée, je l'ai quand même vécue comme un supporter de l'intérieur. C'est génial pour tout le monde, pour l'équipe, pour les mecs, pour le public, pour la région mais maintenant le plus important c'est d'y rester."

Cette participation au match contre Toulouse est une nouvelle étape importante pour Lucas Bachelier avant d'aller batailler : "Mon but va être de gagner du temps de jeu, autant que possible. Les mecs en troisième avaient tous leur place la saison dernière et maintenant ça va être à moi de prouver que je peux jouer avec eux ."

Son profil et surtout son talent ne pourront pas faire de mal à l'USAP.  Si Lucas Bachelier retrouve vite son meilleur niveau ça équivaudra presque à une recrue (de luxe) supplémentaire. Pour l'entraîneur Patrick Arlettaz, ce retour est forcément une bonne nouvelle : "Il n'est pas encore en pleine possession de ses moyens mais suffisamment pour qu'il puisse postuler pour ce match amical. On est tous contents de le voir, ça nous manquait de ne pas le voir sur le terrain. C'est pour lui que c'est le plus important car ça lui permet de solder enfin cette sale blessure qui a pris plus de temps que prévu. Il veut redevenir compétitif, on va lui laisser encore un peu de temps mais pas trop quand même, c'est un Catalan donc il faut qu'il apprenne vite."