Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Top 14 : résultats, classement et calendrier

VIDEO - De retour en Top 14, Brive trépigne d'impatience mais affiche une ambition mesurée

-
Par , France Bleu Limousin

De retour en Top 14, Brive se déplace à Pau ce samedi en ouverture de la saison. Avec un effectif jeune et l'un des plus petits budgets, le CAB compte bien croquer à pleines dents dans le championnat... mais fait preuve d'humilité à l'heure de disputer la première journée.

Direction le Top 14 cette saison pour Thomas Laranjeira et le CA Brive
Direction le Top 14 cette saison pour Thomas Laranjeira et le CA Brive © AFP - Damien Kilani

Le CA Brive est impatient alors qu'il revient dans la cour des grands. Promus en Top 14 après un passage d'un an seulement en Pro D2, les rugbymen corrézien disputent ce samedi à Pau leur premier match de championnat après sept semaines de préparation et trois matchs amicaux.

Dominé par Montpellier puis le Racing 92, le CAB s'est imposé à Bordeaux pour son ultime sortie avant la 1re journée de Top 14. Brive déborde d'envie au moment d'évoluer au plus haut niveau, mais que peut espérer le CAB dans l'élite ? A-t-il les armes pour rivaliser parmi les poids lourds français ? Quelques éléments de réponse.

Brive fait preuve d'ambition mesurée

Avec l'un des trois plus petits budgets de l'élite, et même si l'argent ne fait pas tout, Brive ne fanfaronne pas à l'orée du championnat. " On vise le maintien " lâche Jérémy Davidson, " ce serait prétentieux d'annoncer autre chose " reprend Thomas Laranjeira, " mais ça ne veut pas dire que si on peut finir en milieu de tableau on ne le fera pas " continue le manager qui ne veut pas que l'objectif du maintien soit une fin en soi.

Le CAB se présente avec un effectif jeune

Promu au dernier moment, le CAB s'appuiera notamment cette année sur sa colonne vertébrale de Pro D2. François Da Ros, Peet Marais, Saïd Hireche, Stuart Olding, Seva Galala ou encore Thomas Laranjeira seront des repères. A côté, de nombreux jeunes joueurs ont été enrôlés (Kamikamica, Abadie, Abzhandadze, Galletier, Bituniyata, Grandidier, Buliruarua), parfois de retour au club après l'avoir fréquenté dans les échelons inférieurs (Blanc, Delord). Ils n'ont pas forcément l'expérience du Top 14 et auront à coeur de prouver que leur niveau ne sera pas sujet à interrogation. Mais, c'est à relever, Brive ne se départit pas des principes et de la démarche de reconstruction entreprise l'an passé en Pro D2. Jeremy Davidson assume ses choix. " On veut rester fidèle à nos paroles. On veut faire jouer la jeunesse quand plein de clubs vont chercher des jokers coupe du Monde. Maintenant, il faudra voir si on est compétitif ou pas ". Pas évident, il est vrai, de compenser par exemple les départs des solides piliers Demba Bamba et Vivien Devisme, ou de faire confiance, à la charnière, à des jeunes pousses. D'un autre côté, le CAB a enrôlé deux joueurs référencés : Mitch Lees en 2e ligne, Alex Dunbar au centre et dégoté des talents comme Kitione Kamikamica (impressionnant l'an passé en Pro D2 avec Vannes) ou Nico Lee arraché à son club sud-africain des Cheetahs.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La coupe du Monde profitable au CA Brive ?

Brive, a priori amené à lutter pour le maintien au sein d'un Top 14 très dense, pourrait-il profiter de la coupe du Monde et de l'absence de nombreux internationaux dans les autres clubs ? Certes, le CAB se déplace deux fois (à Pau puis à Agen) d'entrée de championnat, et il ne sait pas encore s'il sera privé de ses internationaux Géorgiens (Asieshvili, Karkadze, Giorgadze, Lobzhanidze, Abzhandadze) dont le groupe final pour la coupe du Monde n'est pas encore connu. Reste que, d'ici les quarts de finale du Mondial au Japon, Brive recevra les cadors Clermont, Toulon, Toulouse et Bordeaux. Si ces clubs ont enrôlé quelques joueurs supplémentaires pour pallier ces absences, leurs meilleurs joueurs ne seront pas à disposition pour leur venue en Corrèze. Le CAB le sait et compte bien ne pas se rater.

Galala de retour à Brive, Dunbar bientôt opérationnel

Pour ce début de championnat, Brive ne pourra pas compter sur plusieurs joueurs blessés. Nico Lee (doigt, absent six semaines), Jan Uys (genou, écarté un mois), Rory Scholes (opéré de l'épaule cet été, un mois), Franck Romanet (deux semaines), ou encore Arnaud Mignardi (coude) et Retief Marais (genou) touchés de longue durée, manquent à l'appel. En revanche, le CAB va vite enregistrer le retour de Seva Galala. Non retenu avec les Fidji pour disputer le Mondial, le trois-quart centre est attendu en Corrèze la semaine prochaine pour reprendre l'entraînement normalement. Alex Dunbar, recrue phare de l'été briviste, est lui aussi proche d'un retour. L'international écossais, arrivé plus tard que les autres et qui vient de reprendre l'entraînement après s'être remis d'une blessure à l'épaule, pourrait postuler pour la 3e journée de Top 14... pour le 100e derby contre Clermont.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess