Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Grève du 5 décembre : entre 806.000 et 1,5 million de manifestants en France
Rugby

[VIDEOS] Top 14 – Réactions après Toulouse – Bayonne : « La solidarité du groupe va être mise à l’épreuve »

-
Par , France Bleu Pays Basque

Sèchement battu à Toulouse (45-10) en clôture de la 10e journée de Top 14, l'Aviron Bayonnais a vécu une soirée cauchemar : trois blessés, deux cartons rouges, une 5e défaite consécutive. Le moral est touché, Bayonne rentre dans le rang et parle maintien à 3 semaines de la réception de Brive.

Jean Monribot et les Bayonnais ont vécu une soirée cauchemar à Toulouse
Jean Monribot et les Bayonnais ont vécu une soirée cauchemar à Toulouse © Maxppp - Xavier de Fenoyl / La Dépêche

Bayonne, France

L'Aviron ne pouvait "rêver", cauchemarder pire scénario. On ne parle pas là du score chez le champion de France en titre toulousain (45-10) lors de la 10e journée de Top 14 ce dimanche 1er décembre, mais de l'accumulation de poisse en 80 minutes.

Soirée cauchemar au niveau du score, de la discipline, des blessés – Peyo Muscarditz, centre et co-capitaine

Deux cartons rouges (Luamanu et Taofifenua) pour des gestes qui peuvent valoir plusieurs matchs de suspension à leurs auteurs et trois blessés dont deux semble-t-il assez sérieux. Le capitaine Antoine Battut souffre a priori d'une rupture du tendon du biceps qui pourrait l'écarter au moins 5 mois des terrains, et peut être même mettre fin à sa dernière saison. Le pilier Ugo Boniface s'est lui blessé à la cheville. Enfin le 2e ligne Guillaume Ducat a subi une commotion cérébrale.

C’est une période un peu difficile à accepter – Antoine Battut, capitaine

Dans ce match catastrophe, Bayonne a tout de même limité les dégâts en se battant jusqu'au bout et en affichant un bel état d'esprit à 14 puis 13 contre 15 Toulousains, et laisser entrevoir quelques motifs de satisfaction

Il faut retenir quelques points positifs – Jean Monribot, co-capitaine

Mais avec ce 5e revers consécutif, une victoire qui fuit les Bayonnais depuis la mi-octobre, et un 3e match de Top 14 de suite sans marqué de point au classement, l'Aviron est incontestablement entré dans une période difficile.

On a vraiment les pieds sur terre (…) La solidarité du groupe va être mise à l’épreuve. On va se resserrer. – Yannick Bru, manager

Les Bayonnais sortent du Top 6 qu'ils occupaient depuis la 4e journée et se retrouvent sous la menace directe du barragiste (Agen, 13e à 5 points). L'Aviron parle clairement maintien désormais.

On retrouve un championnat qu’on avait rêver de quitter - Antoine Battut

Mais pas question de sombrer dans la sinistrose. Forts de leur bon début de saison, les ciels et blancs refusent de tout jeter et de s'auto-flageller. Le prochain match, la réception de Brive (21 décembre), sera capital.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu