Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Rugby

Pro D2 : le Biarritz Olympique doit gagner face à Vannes pour continuer à espérer

samedi 16 mars 2019 à 17:45 Par Stéphane Garcia, France Bleu Pays Basque

Le Biarritz Olympique doit s'imposer dimanche après-midi contre Vannes pour continuer d'espérer atteindre le Top 6, synonyme de phases finales de Pro D2.

Lors du match aller, le 18 novembre dernier, les Biarrots s'étaient inclinés 37-23 en fin de match face à Vannes
Lors du match aller, le 18 novembre dernier, les Biarrots s'étaient inclinés 37-23 en fin de match face à Vannes © Maxppp - Philippe Renault

Biarritz, France

Gagner, pour ne pas laisser passer le train des phases finales. L’objectif est clair pour le Biarritz Olympique, qui accueille Vannes ce dimanche après-midi, à Aguiléra (coup d'envoi 14h15). Quatre points séparent les deux équipes, le BOPB est 12e au classement avec 50 points, le RC Vannes 9e, autant dire que les "Rouge et blanc" ne peuvent pas se permettre de chuter, qui plus est dans leur antre, face à un concurrent direct.

Rester dans la course

Les Bretons, promus il y a 2 ans en Pro D2, bataillent cette année pour le Top 6. Et s'ils veulent se qualifier ils devront, à l'image des Biarrots, s'imposer loin de leur stade de la Rabine pour aller chercher pourquoi pas une finale face à Mont-de-Marsan, lors de la dernière journée. Des Morbihannais qui peuvent s'appuyer sur une équipe solide, qui a tendance à prendre le dessus physiquement sur ses adversaires. Grâce notamment à une troisième ligne perforante, le fidjien international italien, le danger peut venir de n'importe quel joueurs dans cette formation. 

Côté Biarrot, la semaine de break a fait du bien, après le revers à Carcassonne (21-20). On en a profité pour notamment travailler ce qui fait défauts aux "Rouge et blanc" jusqu'à présent. "Notamment sur la conquête, reconnaît le manager Matthew Clarkin, avant d'ajouter : on a aussi mis l'accent sur les 30 derniers mètres, la zone de marque parce qu'on a du mal à concrétiser nos temps forts. Maintenant on a envie [avec le reste du staff] de voir que ce qu'on a travaillé soit mis en application en match". Et en ce sens, Vannes est l'adversaire idéal, qui pourrait permettre au BO, en cas de victoire, de lancer le contre-la-montre en vue des phases finales.

Biarritz - Vannes, l'avant-match est à vivre dès 14h00 sur France Bleu Pays basque.

Les déclarations d'avant-mach

Ilan Perraux : "Il faut qu'on se mette en mode 'guerrier' et qu'on gagne les sept matches qu'il nous reste. Maintenant j'espère que ça va tourner dans notre sens, on n'est pas loin. Maintenant il faut qu'on s'améliore, qu'on fasse les bons choix aux bons moments [...] Vannes est une équipe qu'il faut prendre au sérieux, un adversaire dans cette courses aux phases finales. Ils ont des individualités très solides, très puissants à l'image de leur 8, leurs centres. La conquête est l'une de leurs forces et il faudra qu'on soit performant sur ce secteur là pour les battre."

Matthew Clarkin : "Je suis quelqu'un d'optimiste. Maintenant, il faut être aussi réaliste et si on venait à perdre ce match les choses deviendraient très compliquées pour nous. On n'est pas obligé de tout gagner, ça c'est sûr, pour aller chercher la qualifications. Maintenant il faut mettre toutes les chances de notre côté et ne surtout pas perdre à domicile, ce qui pourrait plomber notre fin de saison. Ce qui est sûr c'est que l'état d'esprit est là."

Les compos

La 24e journée