Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

XV de France : des rêves bleus à l'UBB ?

mardi 29 décembre 2015 à 7:00 Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde

Deux mois après le fiasco de la coupe du monde, c'est peu dire que la première liste de Guy Novès ce mardi est attendue. Le nouveau sélectionneur a promis du changement qui pourrait profiter à certains joueurs d'une Union Bordeaux-Bègles en progrès. Revue d'effectif.

Face à la Roumanie, Sofiane Guitoune inscrit deux essais.
Face à la Roumanie, Sofiane Guitoune inscrit deux essais. © Maxppp

A priori, trente joueurs figureront sur la liste. Ils seront convoqués pour deux jours de rassemblement à Marcoussis les 4 et 11 janvier. La liste des élus retenus pour préparer le premier match du Tournoi face à l'Italie sera communiquée le 19 janvier.

Dans les rangs girondins, le mieux placé est Sofiane Guitoune. Seul joueur de l'effectif a avoir disputé la dernière coupe du monde sous le maillot bleu, avec un seul match mais deux essais face à la Roumanie, l'ailier a monté le curseur lors des dernières semaines. Les absences pour blessures de Yoann Huget, Rémy Grosso et Teddy Thomas, ainsi que sa polyvalence, en font un candidat crédible. Sofiane Guitoune espère donc être dans les petits papiers de Guy Novès.

Sofiane Guitoune : "Si je n'y suis pas, je continuerai à bosser"

Écarté au dernier moment par Philippe Saint-André, le troisième ligne centre Loann Goujon a aussi un bon coup à jouer derrière l'inamovible Louis Picamoles. L'ancien Rochelais a participé à tous les matches du dernier Tournoi et sa capacité à évoluer aussi au poste de flanker appuie sa candidature.

Jusqu'ici, le XV de France s'est toujours refusé à Pierre Bernard. - Maxppp
Jusqu'ici, le XV de France s'est toujours refusé à Pierre Bernard. © Maxppp

Les autres partent de plus loin. Au rayon des surprises possibles, Pierre Bernard à un poste d'ouvreur où en l'absence de François Trinh Duc, la porte est ouverte pour le Parisien Jules Plisson, le Clermontois Camille Lopez ou le Racingman Rémi Talès.

Toujours à la charnière, mais au poste de demi de mêlée, le dynamiteur Yann Lesgourgues peut bénéficier de sa forme actuelle et de ses jambes de feu. Mais la concurrence est rude avec Morgan Parra, Maxime Machenaud et Sébastien Bézy, le jeune qui monte et que Guy Novès a entraîné à Toulouse.

Poirot, la carte jeune ?

Si les noms de Félix Le Bourhis et de Julien Rey au centre sont rarement cités, celui de Louis-Benoit Madaule, travailleur de l'ombre en constant progrès, pourrait surgir même si c'est en troisième ligne que le réservoir français est sans doute le plus riche.

Louis-Benoit Madaule : "Je serais vraiment fier de faire partie de l'aventure"

Enfin, si l'on doit miser sur la grosse côte, on mettra une petite pièce sur le pilier gauche Jefferson Poirot, encore tendre mais qui apprend vite sous l'aile de Jean-Baptiste Poux, l'homme aux trois coupes du monde.