Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

XV de France - François Cros : "Je sais que je vais être regardé"

-
Par , France Bleu Occitanie

Le troisième ligne du Stade Toulousain François Cros va connaitre sa première sélection avec le XV de France ce samedi face à l'Ecosse (21h05 à Nice).

François Cros sous le maillot du Stade Toulousain.
François Cros sous le maillot du Stade Toulousain. © Maxppp - PHOTOPQR/LA DEPECHE DU MIDI/MAXPPP

Toulouse, France

François Cros se dit évidemment "très fier et très heureux de jouer ce match. Je sais que je vais être regardé, les sélectionneurs sont attentifs à tout sur des matches de préparation. J'espère profiter au maximum."

Cros : "Un groupe de 37, pas 31+6"

François Cros, champion de France avec le Stade Toulousain en juin, part avec un statut de réserviste. Mais ça ne veut pas dire grand chose : "Charles Ollivon et moi, on a le statut de réserviste mais Jacques Brunel a dit qu'on était un groupe de 37, pas 31+6. Il y a aussi des pépins physiques qui nous ont permis d'être titulaires. A nous de profiter de la chance qu'on a. Il ne faut pas se prendre la tête, ne pas commencer à calculer. Le but c'est d'avoir un groupe de 31 qui soit performant au Japon. Qu'on soit 31 ou 37 on a tous le même but : amener l'équipe de France au plus haut. Chaque joueur a sa part de responsabilité là-dedans. Les équipes qui gagnent sont les équipes qui vivent bien."

"Respecter ce qu'on a prévu"

Le troisième ligne revient sur cette confrontation contre l'Ecosse et ces longues semaines de préparation physique : "On a eu une préparation physique très intense. On se prépare vraiment pour la compétition, pas pour les matches amicaux mais on a quand même à cœur de se retrouver sur le terrain et voir comment on est rugbystiquement. On va essayer de trouver un collectif fort, de se rassurer sur notre défense. Puis respecter ce qu'on a prévu sans s'enflammer. On a besoin de se sentir confiant."

Les Bleus, avec Maxime Médard et Antoine Dupont également titulaires, affrontent l'Ecosse ce samedi à Nice. Premier des trois matches amicaux avant de s'envoler pour le Japon.