Rugby

XV de France : "L'énorme fierté" de Scott Spedding

Par Yves Maugue, France Bleu Gironde et France Bleu Pays d'Auvergne lundi 14 septembre 2015 à 16:04

Scott Spedding lors du match contre l'Angleterre le 22 août
Scott Spedding lors du match contre l'Angleterre le 22 août © Max PPP

Il fait partie de ces joueurs qui ont bénéficié de l'ouverture version Saint-André. Originaire d'Afrique du Sud et naturalisé Français l'an passé, l'arrière qui rejoindra Clermont en novembre, va vivre sa première coupe du monde. Il devrait débuter samedi face à l'Italie.

France Bleu : Bien arrivés, bien installés en Angleterre, la terre du rugby ?_

Scott Spedding_ : c’est sympa, les installations sont top, il n’y a pas d’excuse pour nous. Le staff a bien fait son travail pour qu’on se sente au mieux. Mais on ne change pas le fonctionnement de notre équipe. C’est pareil à Marcoussis ou ailleurs.

Si on vous avait dit il y a deux ans que vous seriez ici ?

Franchement c’est un rêve. Il y a deux ans j’étais loin de ça, les coaches n’ont jamais parlé de moi mais je gardais l’espoir. Il n’y avait que mes amis proches qui savaient que c’était mon but. Mais là, être ici…Je rêve ! Il faut laisser les émotions de côté parce qu’on a un match samedi mais j’ai toute ma famille qui arrive. C’est une fierté énorme.

Que représente ce maillot avec un coq ?

Je suis arrivé en France très jeune avec pas grand-chose. J’avais un petit sac et rien d’autre. J‘ai commencé avec les jeunes à Brive et c’était compliqué au début. Je suis très fier de ce chemin. Beaucoup de gens m’ont aidé, ont fait beaucoup de sacrifices. Jouer pour l’équipe de France, il n’y pas plus grand pour moi. Ce pays m’a beaucoup donné, m’a donné une opportunité dans la vie. Je suis très fier d’être ici.

Un gros match pour commencer

Et de pouvoir affronter l’Italie samedi…

Quand la France joue l’Italie c’est toujours un gros match pour bien des raisons. Les Italiens nous connaissent bien. C’est toujours compliqué. En plus c’est un premier match de coupe du monde donc il y aura beaucoup d’envie des deux côtés. Ce sera un gros match pour commencer.

Vous avez des fourmis dans les jambes ?

Bien sûr. Quand on est arrivé ici, on a vu tout le monde parler de la coupe du monde. Après deux mois de préparation très dure, on a tous envie de commencer et jouer ce premier match. Mais il y a encore du boulot. Il faut qu’on bosse bien cette semaine.

Notre dossier Coupe du monde de rugby 2015